» Larynx, Hypopharynx, Trachée Carcinome basaloïde squameux

Carcinome basaloïde squameux


Carcinome basaloïde squameux (8) Hum Path 1998 ;29:609, Hum Path 1986 ;17:1158 : cette forme tumorale a été décrite essentiellement au niveau du larynx et de la cavité buccale (décrit sinon dans l'œsophage, trachée, poumon, thymus, col utérin, canal anal). A ne pas confondre avec le carcinome malpighien peu différencié HPV induit de l'oropharynx. Age moyen de 60 – 70 ans, nette prédominance masculine et contexte alcoolotabagique, dans 80% étage sus-glottique, 20% restants dans plancher buccal et palais, amygdales, cavités sinonasales, étages glottique et sous-glottique du larynx.
Lésion muqueuse ulcérée avec importante extension sous-muqueuse
Il s’agit d’une tumeur de haute malignité présentant des zones de carcinome intra-épithélial typique ou de carcinome squameux minoritaire (véritable ou cellules kératinisées et perles cornées), soit en continuité avec la composante basaloïde, soit avec une transition abrupte, sous forme de petits globes cornés ; associé avec des nids, massifs, lobules souvent volumineux, à petites cellules entassées, basaloïdes, rondes à noyaux hyperchromatiques, modérément polymorphes à cytoplasme peu abondant avec formation de microscopiques espaces kystiques contenant de la mucine, de la comédonécrose, une hyalinisation avec un renforcement palissadique en périphérie, mitoses nombreuses + apoptose et nécrose unicellulaire parfois confluente avec comédonécrose (parfois dépôts hyalins donnant un aspect adénoïde/cylindroïde), peu d’atypies pas de nucléole. Dépôts hyalins éosinophiles ou muco-hyalins (PAS +, mucicarmin -) en plages ou découpant les lobules (aspect adénoïde ou cylindroïde). Les engainements carcinomateux périnerveux et emboles vasculaires, sont fréquents, dans les métastases ganglionnaires, les 2 composantes peuvent être observés avec prédominance de la composante basaloïde. Ce type de carcinome a été considéré par certains auteurs comme une variante de carcinome basocellulaire au niveau des muqueuses. Images. : #1, #2
Immunohistochimie  : Positivité de : 34bêtaE12 (100%), AE1-AE3 (dans les 2 composantes, mais % faible dans la composante basaloïde), CK 7 + souvent positif que CK 20), CAM5.2, EMA, CEA (53%), S100 (39% au niveau de cellules dendritiques dispersées dans les lobules), NSE (faible, 75%), vimentine, négativité de : synaptophysine, chromogranine, actine, GFAP
Le diagnostic différentiel se pose essentiellement avec le carcinome adénoïde et kystique (pas de continuité avec le revêtement sus-jacent, pas de dysplasie ou in situ, peu de différenciation malpighienne, polymorphisme moins net) (5 ;26 ;27).


- carcinome neuroendocrine à petites cellules : positivité juxtanucléaire de CK, positivité des marqueurs neuroendocrines


- carcinome adénosquameux : biphasique de haut grade avec composante épidermoïde majoritaire, bien différenciée, kératinisante, composante glandulaire (tubes/ glandes +/- mucosécrétion).


- adénocarcinome SAI : pas de composante épidermoïde, pas d'aspect basaloïde


La plupart des patients sont de grands fumeurs avec une pathologie avancée, le comportement semble très agressif probablement lié au stade et non au type histologique (28).
Rares cas avec composante à cellules fusiformes (29).
Mauvais pronostic : car haut grade, stade avancé, avec fréquentes métastases ganglionnaires et hématogènes, OS à 5 ans de 17.5%
(5) Rosai J. Ackerman’s surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996.



(8) Barnes L, Eveson JW, Reichart P, Sidransky D. Pathology and genetics of Head and neck tumours. IARC press, 2005.


 


(26) Banks ER, Frierson HF, Mills SE, George E, Zarbo RJ, Swanson PE. Basaloid squamous cell carcinoma of the head and neck. A clinicopathologic and immunohistochemical study of 40 cases. Am J Surg Pathol 1992 ; 16(10):939-46.

(27) McKay MJ, Bilous AM. Basaloid-squamous carcinoma of the hypopharynx. Cancer 1989 ; 63(12):2528-31.

(28) Luna MA, el Naggar A, Parichatikanond P, Weber RS, Batsakis JG. Basaloid squamous carcinoma of the upper aerodigestive tract. Clinicopathologic and DNA flow cytometric analysis. Cancer 1990 ; 66(3):537-42.

(29) Muller S, Barnes L. Basaloid squamous cell carcinoma of the head and neck with a spindle cell component. An unusual histologic variant. Arch Pathol Lab Med 1995 ; 119(2):181-2.

http://www.pathologyoutlines.com/larynx.html#basaloidscc



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.