» POUMON Infections ABCES

ABCES


Abcès pulmonaire  : (5) Avant l’ère des antibiotiques on en voyait fréquemment après amygdalectomie ou chirurgie ORL, actuellement la plupart des abcès sont secondaires à des fausses routes ou correspondent à des effets secondaires d’un carcinome pulmonaire. Sinon infections ORL et dentaires, suite à une pneumonie aiguë (Staphylococcus aureus, Klebsiella pneumonia, Streptococcus pneumonia), bronchectasies, post-transplantation, embolies septiques, idiopathique. Dans l’ordre décroissant les localisations sont : le lobe < droit, le lobe > droit et lobe < gauche.
Clinique : toux, fièvre, crachats copieux mal-odorants, douleurs thoraciques, amaigrissement. Peut s’étendre à la cavité pleurale, avec emboles septiques (méningite, abcès cérébral), servir de nid à une mycose (Mucor, Aspergillus), extension aérogène
Au début l'abcès correspond à une plage jaune qui se creuse secondairement en une cavité bordée d'un revêtement cylindrocubique atrophique ou en métaplasie malpighienne.
 Les abcès chroniques présentent des parois fibreuses épaissies et sont entourées par des territoires avec pneumonie organisée. Les abcès peuvent se compliquer de surinfection mycotiques telles que mucormycose ou aspergillus, d’hémorragie massive, de fistule bronchopulmonaire avec empyème et abcès cérébral.
 

(5) Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.