» POUMON BRONCHOLITHIASE

BRONCHOLITHIASE



Bronchiolithiase (1 ;5)cette pathologie correspond à une érosion, obstruction ou distorsion significative de l’arbre trachéobronchique par des ganglions calcifiés.

Clinique : sex-ratio équilibré survenant surtout chez des personnes âgées avec un âge moyen autour de la 6ème décennie, on observe le plus souvent une expectoration d’un matériel de type calcaire mais qui ne s’observe que dans moins d’1/3 des cas sinon, on peut noter de la toux, de l’hémoptysie, de la fièvre, des frissons, du wheezing et des douleurs thoraciques. Près de 5% des patients sont asymptomatiques.
A l’endoscopie, on note une distorsion trachéobronchique, des bronchiolites n’étant visibles que dans 35% des cas.
Radiologie : on observe des calcifications hilaires ainsi que des ganglions calcifiés péri-bronchiques ou endobronchiques avec, en position distale, des signes d’obstruction bronchique par atélectasie, opacité, bronchectasie.
Macroscopie  : les ganglions calcifiés déforment ou érodent les voies aériennes, il peut s’y associer une fibrose dense, possibilité de matériel purulent, d’hémorragie ou de pneumonie de voisinage.
Histologie : aspect d’un vieux granulome calcifié au niveau d’un ganglion avec degré variable de fibrose et d’inflammation chronique.
(1) Travis WD, Colby TV, Koss MN, Rosado-de-Christenson ML, Müller NL, King TE, Jr. Non-neoplastic disorders of the lower respiratory tract. First series ed. American registry of pathology, Armed forces institute of pathology, 2002.

(3) Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.