» POUMON Ganglion Intra-Parenchymateux

Ganglion Intra-Parenchymateux




Ganglion Intra-Parenchymateux (1), Arch Pathol Lab Med. 2010 May ;134(5):691-701 : Selon la technique utilisée l’incidence varie de 0,5 à 18 % avec un incidence réelle proche de 10%. Environ 1/3 sont multiples (le plus souvent 2), 60% sont > 6mm atteignant jusqu’à 2,5 cm avec une majorité <1,6 cm, en situation toujours sous-pleurale. Ces lésions sont toujours pigmentées, associées au tabagisme, l’asbestose et l’exposition aux silicates. L’exposition à la poussière semble être le facteur étiologique principal.


Macroscopie : : nodules solides, sous-pleuraux / paraseptaux, ronds / ovales.


Diagnostic différentiel : l'hyperplasie nodulaire lymphoïde est + grosse, sans architecture de ganglion. Le thymome intrapulmonaire présente des proportions variables de cellules épithéliales et de lymphocytes formant des lobules.


Le diagnostic différentiel se fait avec tous les autres nodules isolés du poumon.


 


Reference List


 


 (1)  Colby TV, Koss MN, Travis WD. Tumors of the lower respiratory tract. third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 1995.


 


 



 


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.