» POUMON Carcinome bronchioloalavoélaire mucineux

Carcinome bronchioloalavoélaire mucineux



Voir classification des carcinomes bronchioloalvéolaires

Forme mucineuse : environ 5% des adénocarcinomes surtout la femme non fumeur, multiples nodules > 3 cm, mal limités, aspect de tumeur colloïde avec croissance lépidique Arch Pathol Lab Med.2014 Dec ;138(12):1611-28. Présence de cellules mucineuses cylindriques hautes bien différenciées dépourvues de cils avec peu ou pas d'atypies nucléaires dans les formes bien différenciées. Dans les formes moins bien différenciées, les atypies sont plus marquées, le mucus cellulaire est abondant, il en est de même du mucus intra-alvéolaire qu'on peut retrouver à distance du néoplasme. Le plus souvent il n'existe pas de stroma réaction fibreuse ou inflammatoire, pas d'épaississement significatif des septa alvéolaires. Les nodules tumoraux sont bien délimités, contrairement à la forme non mucineuse, la prolifération tumorale étant non encapsulée mais s'arrêtant de façon abrupte ce qui permet avec l'absence de cils le diagnostic de malignité alors que les atypies sont mineures ou absentes.
Histologie : #1, #2, #3, #4, #5, #7, mixte mucineux et non mucineux, #8, #9, sur malformation congénitale kystique adénomatoïde : Cytologie : #1, Cas clinique
Immunohistochimie : TTF1 / Napsine A / CDX2 surtout – ou faiblement + dans les formes mucineuses (33-36), CK7 + dans 94 à 100% des cas (33 ;35), CK 20 + dans quelques % à la majorité des cas (33 ;35), HNF4 + Mutations de Kiras dans 50% des cas vs EGFR dans 3% Arch Pathol Lab Med.2014 Dec ;138(12):1611-28
Ce carcinome se différencie des autres adénocarcinomes par son mode de propagation surtout aérogène, multifocale, la distribution des localisations extrathoraciques est différente également (plus de localisations osseuses ou surrénaliennes, moins de cérébrales et hépatiques.
Pronostic : les formes nodulaires uniques ont un bon pronostic car extension limitée (37), les formes étendues pneumoniques ont une OS à 5 ans < 10%, le Traitement est similaire aux carcinomes non à petites cellules (38).
- Tumeurs kystiques mucineuses :
(bénignes, border line, malignes) se traduisant par des plages de mucus et peu de cellules mucineuses, avec une paroi fibreuse plus ou moins complète et qui entoure le mucus. Pour de nombreux auteurs il faut considérer ces tumeurs comme des adénocarcinomes mucineux même quand elles sont très bien différenciées ces tumeurs étant en relation étroite avec le bronchiolo-alvéolaire mucineux.
- De rares formes mixtes mucineuses non mucineuses ont été décrites.
Cytologie : elle ne permet pas le diagnostic différentiel entre un bronchiolo-alvéolaire et un carcinome mixte adénocarcinome/ bronchiolo-alvéolaire ou avec un adénocarcinome papillaire. Il se différencie d'un adénocarcinome classique par un fond propre, absence d'amas tridimensionnels, les amas sont bien agencés, bidimensionnels avec des noyaux réguliers, ronds et des fentes nucléaires (29a).
Immunohistochimie : TTF1 surtout - dans les formes mucineuses (31-34), CK7 + dans 94 à 100% des cas (31 ;33), CK 20 + dans quelques % à la majorité des cas (31 ;33)

Ce carcinome se différencie des autres adénocarcinomes par son mode de propagation surtout aérogène, multifocale, la distribution des localisations extrathoraciques est différente également (plus de localisations osseuses ou surrénaliennes, moins de cérébrales et hépatiques.
Pronostic : les formes nodulaires uniques ont un bon pronostic car extension limitée (36), les formes étendues pneumoniques ont une OS à 5 ans < 10%, le Traitement est similaire aux carcinomes non à petites cellules (37).

(3) Colby TV, Koss MN, Travis WD. Tumors of the lower respiratory tract. third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 1995.

(27) Axiotis CA, Jennings TA. Observations on bronchiolo-alveolar carcinomas with special emphasis on localized lesions. A clinicopathological, ultrastructural, and immunohistochemical study of 11 cases. Am J Surg Pathol 1988 ; 12(12):918-931.

(29a) Ohori NP, Santa Maria EL. Cytopathologic diagnosis of bronchioloalveolar carcinoma : does it correlate with the 1999 World Health Organization definition ? Am J Clin Pathol 2004 ; 122(1):44-50.

(31) Simsir A, Wei XJ, Yee H, Moreira A, Cangiarella J. Differential expression of cytokeratins 7 and 20 and thyroid transcription factor-1 in bronchioloalveolar carcinoma : an immunohistochemical study in fine-needle aspiration biopsy specimens. Am J Clin Pathol 2004 ; 121(3):350-357.

(32) Saad RS, Liu YL, Han H, Landreneau RJ, Silverman JF. Prognostic significance of thyroid transcription factor-1 expression in both early-stage conventional adenocarcinoma and bronchioloalveolar carcinoma of the lung. Hum Pathol 2004 ; 35(1):3-7.

(33) Lau SK, Desrochers MJ, Luthringer DJ. Expression of thyroid transcription factor-1, cytokeratin 7, and cytokeratin 20 in bronchioloalveolar carcinomas : an immunohistochemical evaluation of 67 cases. Mod Pathol 2002 ; 15(5):538-542.

(34) Goldstein NS, Thomas M. Mucinous and nonmucinous bronchioloalveolar adenocarcinomas have distinct staining patterns with thyroid transcription factor and cytokeratin 20 antibodies. Am J Clin Pathol 2001 ; 116(3):319-325.

(36) Noguchi M, Morikawa A, Kawasaki M, Matsuno Y, Yamada T, Hirohashi S et al. Small adenocarcinoma of the lung. Histologic characteristics and prognosis. Cancer 1995 ; 75(12):2844-2852.

(37) Wislez M, Cadranel J, Milleron B. [Bronchoalveolar carcinoma]. Rev Prat 2003 ; 53(7):743-746.


(38) Wislez M, Cadranel J, Milleron B. [Bronchoalveolar carcinoma]. Rev Prat 2003 ; 53(7):743-746.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.