» POUMON Carcinome épithélial-myoépithélial

Carcinome épithélial-myoépithélial


Carcinome épithélial-myoépithélial (4& ;108 ;109) : Tumeur rare (< 20 cas avant 2009), de 33 à 71 ans (moyenne de 51 ans), tumeurs endobronchiques pures avec obstruction de façon classique.
Macroscopie : masse polypoïde intraluminale, à la coupe solide ou gélatineux. image1
Histologie : classique (voir glandes salivaires), bien limité, pushing type, les cellules myoépithéliales, fusiformes ou arrondies, à cytoplasme +/- clair peuvent former des nodules ou former la couche externe de tubes (couche interne éosinophile, couche externe claire. Images histologiques : #0, #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10, #11, #12, #13, #14

Immunohistochimie : CK +, EMA + dans la couche épithéliale, S100 +, actine + dans la couche externe, HMB45 -.

Le comportement est bénin. Si présence de mitoses, atypies et nécrose, à considérer comme malin.

(1)Colby TV, Yousem SA. Pulmonary histology for the surgical pathologist. Am J Surg Pathol 1988 ; 12(3):223-239.


(4) Travis WD, Brambilla E, Muller-Hermelink HK, Harris CC. Pathology and genetics of Tumours of the lung, pleura, thymus and heart. Lyon : IARC Press, 2004.

(108) Nistal M, Garcia-Viera M, Martinez-Garcia C, Paniagua R. Epithelial-myoepithelial tumor of the bronchus. Am J Surg Pathol 1994 ; 18(4):421-425.

(109) Fulford LG, Kamata Y, Okudera K, Dawson A, Corrin B, Sheppard MN et al. Epithelial-myoepithelial carcinomas of the bronchus. Am J Surg Pathol 2001 ; 25(12):1508-1514.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.