» TISSU ODONTOGENE Kystes naso-alvéolaires

Kystes naso-alvéolaires



Kystes naso-alvéolaires ou nasolabiaux (1-4), Arch Pathol Lab Med. 2011 Nov ;135(11):1499-503 : surviennent essentiellement chez des femmes (4ème à 5ème décennies), fréquemment bilatéraux, développés à partir de restes épithéliaux et s’observent près de la base de la narine. Les kystes sont extra-osseux mais parfois on note une érosion superficielle de la partie externe du maxillaire


Histologie : revêtement épithélial ondulé variable allant du revêtement stratifié malpighien au revêtement respiratoire avec cellules en gobelet, couche basale de cellules cuboïdes (p63 et CK5/6 +), couche luminale de cellules cylindriques sécrétoires avec cellules mucineuses en gobelet (MUC-2 et MUC-5AC +  ) intercalées, possibilité de pluristratification avec métaplasie malpighienne. Le stroma kystique est formé de tissu fibrovasculaire collagénique +/- inflammatoire.ment stratifié malpighien au revêtement respiratoire avec cellules en gobelet.

 
 (1) Hoffman S, Jacoway JR, Krolls SO. Intaoseous and parosteal tumors of the jaws. second ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 1987.
 (2) Kramer IRH, Pindborg JJ, Shear M. Histologic typing of odontogenic tumours. second ed. Berlin : Spriger-verlag, 1992.
 (3)  Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby, 1996.
 (4)  Martin-Duverneuil N, Auriol M. Les tumeurs maxillo-faciales : imagerie, anatomopathologie. 2004.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.