» TISSU ODONTOGENE Kystes glandulaires odontogènes

Kystes glandulaires odontogènes


Kystes glandulaires odontogènes (1, 17) (kystes sialo-odontogènes) : rares, prédominance masculine, moyenne de 50 ans ( à tout âge), surtout mandibule antérieure, multiloculaire, atteinte symphysaire fréquente.
Imagerie : non spécifique : image lytique bien limitée, possible liséré d’ostéocondensation

Histologie : épithélium squameux non kératinisé stratifié avec cellules superficielles cubocylindriques éosinophiles, parfois avec des cils, mêlé à des pseudo kystes bordés de cellules cubiques et ciliées, en surface cellules muqueuses d’architecture pseudo-glandulaire (PAS D +) parfois caliciformes voire ciliées, épaississements focaux avec enroulements.
Lésion considérée comme localement agressive.

(1) Sciubba JJ, Fantasia JE, Kahn LB. Tumors and cysts of the jaws. Third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 2000.

(17) Wenig BM, Childers EL, Richardson MS, Seethala RR, Thompson LD. Non neoplastic diseases of the head and neck. 2017.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.