» TISSU ODONTOGENE Kystes gingivaux

Kystes gingivaux


Les kystes gingivaux (1-3) (perle d’Epstein ou nodule de Bohn) se voient chez les nouveau-nés (rare après 3 mois (ils disparaissent spontanément par ouverture spontanée dans la cavité buccale), prévalence de 60 % chez le nouveau-né) sous forme de nodules blancs ou jaunes ou de minuscules kystes (de 1 à qq mm) du tissu mou des gencives / palais correspondant en histologie à des kystes d’inclusion épithéliale squameux pouvant contenir de la kératine. Les lésions gingivales siègent le plus souvent sur la crête alvéolaire et sont volontiers multiples, les lésions palatines sont souvent plus volumineuses : elles siègent sur le raphé médian au niveau du palais secondaire (perle d’Epstein à partir d’épithélium piégé sur ligne médiane ou nodule de Bohn à partir de glandes salivaires mineures). La forme de l'adulte est bien limitée < 1cm, surtout de la région canine-prémolaire mandibulaire.
Radiologie : rien ou discrète érosion superficielle, revêtement fin de 1 à 2 couches de cellules aplaties ou cubiques.
Les kystes du palais se voient également chez les nouveau-nés (jonction palais dur et mou).
Forme de l’adulte(4) : surtout mandibulaire du coté jugal, < 1 cm de couleur normale ou bleue, prédominance féminine, de 5ème à 6ème décennies. 2pithjélium fin de 1 à 3 couches d’épaisseur, parfois plaques épaissies avec enroulements, ressemble à des kystes péri-odontaires latéraux
http://pathologyoutlines.com/topic/mandiblemaxillapalatine.html

(1) Hoffman S, Jacoway JR, Krolls SO. Intaoseous and parosteal tumors of the jaws. second ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 1987.

(2) Kramer IRH, Pindborg JJ, Shear M. Histologic typing of odontogenic tumours. second ed. Berlin : Spriger-verlag, 1992.

(3) Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby, 1996.

(4) Sciubba JJ, Fantasia JE, Kahn LB. Tumors and cysts of the jaws. Third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 200.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.