» SYNOVIALE OSTEO ARTHRITE

OSTEO ARTHRITE


Ostéo-arthrite.
Pathologie articulaire dégénérative, l'atteinte la plus précoce est une dégénérescence inégale et graduelle du cartilage hyalin des surfaces articulaires sous forme d'un aspect fibrillaire de la matrice cartilagineuse qui débute près de la surface articulaire. Elle est associée à une disparition du périchondre constitué de cellules fusiformes. Cette fibrillation aboutit à une dégénérescence des cellules cartilagineuses adjacentes, la surface articulaire au lieu d'être lisse prend une configuration papillaire. La profondeur de la transformation fibrillaire est très variable, elle peut occuper toute l'épaisseur du cartilage allant jusqu'à l'os, parfois seule une partie du cartilage articulaire subit cette dégénérescence avec destruction aboutissant à un amincissement du cartilage dans une zone bien limitée. Pour compenser la dépression et l'érosion on observe une croissance compensatrice sur le côté articulaire opposé du fait d'une augmentation d'activité du périchondre, ceci aboutit à une surface articulaire irrégulière, en fin d'évolution. Avec la disparition totale du cartilage articulaire, les deux surfaces osseuses sont en contact. L'os sous jacent subit un épaississement marqué des travées avec rétrécissement des espaces médullaire pouvant aboutir à une structure osseuse très dense qui prend un aspect d'ivoire. En périphérie, on note une activité accrue du périchondre, avec néoformation de cartilage qui se transforme en os aboutissant à une augmentation de taille de l'extrémité osseuse, cette augmentation de l'extrémité osseuse est irrégulière, à contours nodulaires donnant des nodules d'Heberden, parfois ces nodules peuvent être suffisamment nombreux pour remplir la cavité articulaire.
Le plus souvent il n'existe pas d'augmentation nette d'épaisseur des capsules articulaires ou de la membrane synoviale. Cependant dans certains cas, on observe un épaississement net de la membrane synoviale avec production de papilles ou de masse pédiculées de tissu conjonctif qui se transforment par métaplasie en tissu ostéocartilagineux et forment des ainsi nommées souris intra-articulaires qui peuvent être dues aussi à la rupture d'un ostéophyte. La synoviale est normale ou fibreuse, sauf lors des poussées congestives d'arthrose où il existe une réaction inflammatoire aux débris cartilagineux libérés dans l'articulation
Images : #1 ; #2, lame virtuelle, #3, #4, #5, Synovite à détritus

Arthropathie neuropathique ou maladie de Charcot.
Variante particulièrement destructive de maladie articulaire dégénérative lentement progressive avec des séquestres osseux et cartilagineux en grande quantité inclus dans la membrane synoviale.

Dans les pathologies dégénératives articulaires (avec ou sans PCE, ostéonécrose), on peut dans près de 6% des cas noter une inflammation aiguë sous chondrale, alors qu'il n'existe aucun argument clinique en faveur d'une infection ou dans l'évolution (absence de descellement septique de la prothèse). Cette inflammation est fréquemment associée à des kystes sous chondraux, elle est diffuse, suppurative dans les foyers d'ostéonécrose, nodulaire, granulomateuse dans les zones viables (21).


(1) Rosai J. Bone and joints. In : Rosai J, ed. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. StLouis : Mosby ; 1996. p. 1917-2020.

(21) O'Connell JX, Nielsen GP, Rosenberg AE. Subchondral acute inflammation in severe arthritis : a sterile osteomyelitis ? Am J Surg Pathol 1999 ; 23(2):192-7.
http://bonetumor.org/tumors/pages/page172.html


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.