» TISSU ODONTOGENE Kystes radiculaires et paradentaires

Kystes radiculaires et paradentaires




Kystes radiculaires ou péri-apicaux (1-4) qui sont les kystes rencontrés le plus fréquemment au niveau des mâchoires, qui se voient à tout âge, essentiellement durant les 3ème et la 4ème décennies, ceux observés après extraction dentaire sont appelés kystes résiduels. Le plus souvent secondaire à une inflammation de restes épithéliaux du ligament péri-odontaire qui est secondaire à la mort de la pulpe dentaire (dent non vitale), 60% dans maxillaire surtout antérieur


Radiologie : se présentent sous forme d’une lésion radiotransparente bien limitée de l’apex de n'importe quelle dent, surtout dans la partie antérieure du maxillaire.


Histologie : les kystes sont bordés par un revêtement squameux stratifié non kératinisant +/- cellules mucineuses, voire ciliées, dont l’épaisseur est variable selon le degré d’inflammation présente, ulcérations fréquentes rendant parfois l’identification de l’épithélium difficile. Présence parfois de métaplasie, de calcifications et de corps hyalins de Rushton (qu’on voit aussi dans les kystes dentigères et kératokystes odontogènes). L’infiltrat inflammatoire pariétal peut être aigu, chronique ou mixte. Parfois prolifération épithéliale qui imite une tumeur odontogène squameuse


Présence, de façon fréquente, d’agrégats de cristaux de cholestérol, de macrophages spumeux et de cellules géantes multinucléées et de plasmocytes avec corps de Russel. Le kyste est habituellement facilement cureté à partir de l’os adjacent et la récidive est rare.


 


Kystes paradentaires (4) : kyste odontogène inflammatoire de la racine dentaire souvent secondaire à une inflammation, associé à des dents vitales, prédominance masculine, de 1 à 2 cm. Soit lésion radiotransparente d’une 3ème molaire soit de 2 première molaires.


Histologie : épithélium non proliférant kératinisant avec diapédèse de cellules inflammatoires, importante réaction inflammatoire mixte avec macrophages, ressemble à des kystes radiculaires.


Traitement : énucléation du kyste


 


Reference List


 


 (1)  Hoffman S, Jacoway JR, Krolls SO. Intaoseous and parosteal tumors of the jaws. second ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 1987.


 (2)  Kramer IRH, Pindborg JJ, Shear M. Histologic typing of odontogenic tumours. second ed. Berlin : Spriger-verlag, 1992.


 (3)  Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby, 1996.


 (4)  Sciubba JJ, Fantasia JE, Kahn LB. Tumors and cysts of the jaws. Third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 200.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.