» TISSU ODONTOGENE GRANULOME A CELLULES GEANTES (DE REPARATION)

GRANULOME A CELLULES GEANTES (DE REPARATION)


Granulomes gigantocellulaires (1-4) :
Ils contiennent un grand nombre de cellules géantes ostéoblastiques et comprennent le granulome gigantocellulaire central ou granulome de réparation, le chérubisme, la tumeur à cellules géantes ostéoclastique, l’hyperparathyroïdie, le kyste anévrismal.
Le granulome de réparation (1 ;2 ;4-6) est de loin la lésion gigantocellulaire la plus fréquente des mâchoires et se voit essentiellement chez des enfants et adultes jeunes (3/4 avant 30 ans, 90% < 40 ans), à prédominance féminine (2/1), deux fois plus fréquentes dans la mandibule que dans les maxillaires, avec atteinte de la portion antérieure et extension possible au-delà de la ligne médiane. En général asymptomatique ou révélé par mobilité dentaire, douleurs ou paresthésies.
NB : rares formes périphériques chez des sujets + âgés dans la muqueuse gingivale ou alvéolaire = épulis à cellules géantes
Radiologie  : lésion radiotransparente uniloculaire au stade de début finissant par devenir multiloculaire en bulles de savon, du fait de fines travées osseuses traversant la lésion. Si la lésion devient volumineuse, expansion corticale d'aspect lobulaire, possibilité de perforation du cortex aminci avec extension aux tissus mous et atteinte de la crête alvéolaire. Possibilité de résorption des racines dentaires avec syndrome de la dent flottante. Elle peut toucher d’autres os craniofaciaux et petits os tubulaires des mains et pieds, et peut occasionnellement dépasser la ligne médiane. La présence de zones calcifiées/ostéoïdes n’exclut pas le diagnostic
Images radiologiques : CT scan
Histologie : fond de tissu conjonctif plus ou moins prolifératif de structure lâche à petites cellules ovales et fusiformes mononucléées, œdémateuse ou myxomateuse. Vascularisation abondante associée à de nombreuses cellules géantes sur un fond hémorragique riche en sidérophages, ostéogenèse en périphérie (os réactionnel avec bordure ostéoblastique ; sans pléomorphisme, pas/peu de mitoses), possibilité de kystisation comme dans le kyste anévrysmal. Images histologiques : #0, #1, : #4, #2, #3, #4, HE, CD68, Ki-67
Cette tumeur se caractérise par son potentiel destructeur local avec atteinte des tissus mous. Il existe une notion d'antécédent (dent arrachée, etc.). Il peut se développer dans la gencive (forme périphérique)
Immunohistochimie : CD 68 +
Traitement : curetage ou excision, il se forme une néo-ossification de la cavité après chirurgie. Le pronostic est bon en l'absence de récidive, pas de métastase.
Diagnostic différentiel  : hyperparathyroïdie mais le contexte clinique est différent, ostéosarcome, sinon tumeurs à cellules géantes, kyste anévrysmal (le granulome est considéré comme étant un kyste anévrysmal solide), chérubisme.

De rares cas de granulomes à corps étrangers aboutissant à une destruction de l'os ou de l'articulation ont été décrits (10)
(10) Marcus VA, Roy I, Sullivan JD, Sutton JR. Necrobiotic palisading suture granulomas involving bone and joint : report of two cases. Am J Surg Pathol 1997 ; 21(5):563-565.
 
 
Reference List
 
 (1) Hoffman S, Jacoway JR, Krolls SO. Intaoseous and parosteal tumors of the jaws. second ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 1987.
 (2) Kramer IRH, Pindborg JJ, Shear M. Histologic typing of odontogenic tumours. second ed. Berlin : Spriger-verlag, 1992.
 (3) Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby, 1996.
 (4) Martin-Duverneuil N, Auriol M. Les tumeurs maxillo-faciales : imagerie, anatomopathologie. 2004.
 (5) Flanagan AM, Nui B, Tinkler SM, Horton MA, Williams DM, Chambers TJ. The multinucleate cells in giant cell granulomas of the jaw are osteoclasts. Cancer 1988 ; 62(6):1139-1145.
 (6) Barnes L, Eveson JW, Reichart P, Sidransky D. Pathology and genetics of Head and neck tumours. IARC press, 2005.
 


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.