» CARTILAGE Chondrome périosté

Chondrome périosté



Chondromes périostés (46) : AJSP 1985 ;9:666 : forme rare (15-20% des chondromes), correspond à une prolifération de cartilage hyalin mature entre le tissu périosté et la corticale osseuse, à partir du tissu conjonctif parostéal, expliquant sa plus grande fréquence aux insertions tendineuses ou ligamentaires. Il évolue en érodant la corticale adjacente sans la franchir et en entraînant une réaction ostéogène du périoste qui enveloppe la lésion. Pathologie du sujet jeune, H/F = 1 à 3/2, de l’enfance à 50 ans, avec près de 50 % de lésions découvertes entre 20 et 40 ans. Surtout sur les os longs en métaphysaire, en particulier l’humérus proximal, fémur distal et les petits os tubulaires, en juxatacortical ou périosté, < 3 cm. Elles érodent le cortex avec une sclérose réactionnelle corticale, récidive possible après exérèse incomplète.
Clinique : Ils sont souvent asymptomatiques, souvent de découverte fortuite, sur un examen radiographique réalisé pour une autre pathologie. Parfois, et pour les os superficiels, il est possible de palper une tuméfaction dure. Une symptomatologie douloureuse est rare, de même que les fractures pathologiques.
Radiologie  : radiotransparent ou minéralisé, en surface, bien délimité. De localisation diaphyso-métaphysaire, bien limité dans 2/3 des cas, avec bordure d'ostéosclérose dans 1/3 des cas, ossification périostée fréquente, possibilité de destruction corticale (132) et de triangle de Codman
Macroscopie  : masse, le plus souvent lésion isolée de petite taille (moyenne 2,5 cm)< 6 cm, bien limité, excentré, cortex sous-jacent épaissi avec une lacune, avec calcifications internes, le périoste en périphérie est épaissi.
Histologie : idem à l’enchondrome. L’aspect histologique est celui d’une tumeur cartilagineuse lobulée en croissance active, avec des foyers périphériques d’hypercellularité et de pléomorphisme cellulaire. Le cartilage peut être soit hyalin, soit mucoïde +/- foyers de calcification / ossification. Ces lésions sont plus cellulaires que les enchondromes et présentent plus fréquemment des chondrocytes binucléés et pléomorphes. Elles peuvent donc être difficiles à distinguer d’un chondrosarcome sous-périosté. La confrontation avec les données cliniques et radiographiques est donc essentielle pour le diagnostic
Images :Xray, H&E ; image #1 ; #2
L’abstention thérapeutique, sous couvert d’une surveillance régulière, est légitime en cas de petits chondromes périostés asymptomatiques, stables. Dans les autres cas, ou de principe pour certains, compte tenu de la difficulté du diagnostic différentiel entre un chondrome périosté ou un chondrosarcome périosté de bas grade, il faut en faire l’exérèse après la réalisation d’une biopsie indispensable et dans les règles de la chirurgie carcinologique.
L’excision intralésionnelle par curetage est licite, compte tenu du caractère bénin de cette lésion, mais avec un taux substantiel de récidive. Néanmoins, la plupart des auteurs préconisent une excision extralésionnelle marginale incluant la corticale, permettant une exérèse monobloc en réduisant considérablement le taux de récidive.
Dans certaines localisations (ulna, fibula, côtes...), une résection osseuse segmentaire sans conséquences fonctionnelles peut être effectuée.
Comme dans les enchondromes, aucun traitement adjuvant tel que radiothérapie ou chimiothérapie, n’est nécessaire.

(46) Fletcher CD, Unni KK, Mertens F. Pathology and genetics of tumours of soft tissue and bone. Lyon : IARC press, 2002.

(20) Holland JF, Frei EI, Bast RC, Jr., Kufe DW, Pollock RE, Weichselbaum RR et al. Cancer medicine. 5th ed. Williams and Wilkins, 2000.

(132) Nojima T, Unni KK, McLeod RA, Pritchard DJ. Periosteal chondroma and periosteal chondrosarcoma. Am J Surg Pathol 1985 ; 9(9):666-677.

http://www.bonetumor.org/tumors/pages/page44.html


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.