» RATE VASCULARITES

VASCULARITES


VASCULARITES NECROSANTES ET GRANULOMATEUSES (1) :

Périartérite noueuse (voir vascularites) : s’accompagne d’une atteinte splénique dans 10 à 30% des cas, le plus souvent la rate est de taille normale. Possibilité de multiples infarctus d’âges différents donnant un aspect de rate tachetée.
Histologie : Atteinte des artères trabéculaires de moyen calibre (alors que dans la vascularite d’hypersensibilité, l’atteinte est prédominante au niveau des artères folliculaires) avec lésions de vascularite segmentaire d’âges différents, (voir vascularite), tantôt nécrose fibrinoïde plus ou moins inflammatoire, tantôt endartérite sténosante). Cette vascularite s’accompagne de trabéculite (foyers inflammatoires dans les travées conjonctives) (lymphocytes, plasmocytes, PN, PNE et cellules épithélioïdes voire cellules gigantocellulaires avec dépôts fibrinoïdes) pouvant aboutir à une capsulite.
Possibilité d’atteinte des artères folliculaires avec vascularite nécrosante et granulomateuse pouvant prendre un faux aspect de granulome tuberculoïde.

Angeite granulomateuse de Churg Et Strauss (voir vascularites) : Atteinte essentiellement pulmonaire et cardiaque, sinon hépatique, rénale, digestive, vésicale, pancréatique, possibilité d’atteinte splénique (voir vascularite).
Macroscopie : Multiples nodules de quelques millimètres jusqu’à 1 cm de grand axe, nécrotiques, pouvant confluer.
Histologie : Autour d’une nécrose hétérogène comportant des débris cellulaires et des fibres altérées, on retrouve des histiocytes palissadiques et des cellules géantes multinucléées avec de nombreux PNE (dont certains se retrouvent dans la pulpe rouge).
Cette atteinte se voit surtout au contact des artères folliculaires et périfolliculaires. Possibilité de retrouver des altérations vasculaires de même type que la périartérite noueuse. Parfois, l’atteinte se localise au niveau des vaisseaux hilaires et aux vaisseaux trabéculaires.

Granulomatose de Wegener Archives 1996 ;120:974 (voir vascularites) : surtout atteinte pulmonaire et rénale avec une localisation splénique peu fréquente.
Macroscopie : Multiples petits foyers nécrotiques de quelques millimètres de diamètre.
Histologie : Présence d’un granulome nécrotique entouré par un infiltrat polymorphe de lymphocytes, polynucléaires, histiocytes, cellules épithélioïdes et cellules géantes multinucléées. La vascularite atteint tout autant les artères que les veines. Parfois, la lésion est granulomateuse, peu évidente et surtout on a des nécroses fibrinoïdes transpariétales vasculaires massives avec de multiples thromboses.

(1) Ferrand B.de Brux J, ed. Histopathologie de la rate. Masson ; 1991.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.