» PAUPIERE CARCINOME BASOCELLULAIRE

CARCINOME BASOCELLULAIRE


Le carcinome basocellulaire (1 ;6) (voir peau) est de loin la lésion la plus fréquente des paupières. Tumeur du sujet âgé, chez un enfant nécessité de surveillance au long cours et de rechercher un syndrome des hamartomes basocellulaires. Formes nodulo-ulcérée, pigmentée, sclérodermiforme, et à extension superficielle, rare forme fibroépithéliale de Pinkus et syndrome des hamartomes basocellulaires.
Dans le type nodulo-ulcéré, nodule ferme, clair, avec fines télangiectasies à sa surface et bordure perlée, avec la croissance, le centre peut s’ombiliquer puis s’ulcérer, avec ulcère térébrant +/- surinfection et adénopathie satellite.
Forme pigmentée, ressemble à la forme nodulaire, mais beaucoup de mélanine produite, soit par des mélanocytes, soit par les cellules basales tumorales, de couleur brun clair à noir (parfois confondu avec un mélanome ou un nævus).
Forme sclérodermiforme : induration plane et pâle, à contours mal définis.
Traitement : chirurgical avec contrôle histologique des berges en extemporané ou technique micrographique de Mohs. Possibilité de cryothérapie si contrôle clinique régulier, sur les petites lésions.
Récidives dans 8% si excision incomplète, beaucoup plus si formes ulcérée et sclérodermiforme. Le canthus interne et, dans une moindre mesure, le canthus externe sont à haut risque de dissémination en profondeur, surtout si 1ère exérèse incomplète.
Si infiltration profonde, une exentération orbitaire emportant le canal lacrymonasal jusqu’à son abouchement sous le cornet inférieur peut être nécessaire.
La grande majorité de ces carcinomes basocellulaires survient à partir du revêtement cutané et très rarement à partir de la conjonctive (NB ; il est possible en histologie de confondre un papillome conjonctival coupé tangentiellement avec un carcinome basocellulaire). Images : #0, métatypique, nodulaire
Nævomatose basocellulaire ou syndrome de Gorlin -Goltz : Les lésions palpébrales sont souvent délabrantes. Y penser si : calcifications intratumorales, foyers ostéoïdes, variantes architecturales multiples, tumeurs multiples, chez un sujet entre 10 et 30 ans.
 
 
TNM : exclusion de mélanome ou malin non carcinomateux
Tis : carcinome in situ, T1 : tarse intact ou < 5 mm grand axe sur bord de paupière, T2 : atteinte du tarse ou > 5 mm, < 10 mm de grand axe sur bord de paupière T3 : tumeur transfixiante ou > 10 mm de grand axe sur bord de paupière T4 : atteinte structures adjacentes (conjonctive bulbaire, sclère et globe, tissus mous, os, cavité nasale et sinus paranasaux, SNC)

(1) Rosai J. Ackerman’s surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996.

(6) Jakobiec FA, Zimmerman LE. Symposium on ophthalmic surgical pathology, Part I. Introduction. Hum Pathol 1982 ; 13(2):98-112.

http://www.atlas-dermato.org/atlas/basofin.htm


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.