» OREILLE EXTERNE CARCINOME EPIDERMOIDE

CARCINOME EPIDERMOIDE


Carcinome spinocellulaire : au niveau de l’oreille externe, il représente 25% de tous les carcinomes spinocellulaires de la tête et du cou, la plupart des patients est âgée, les formes sur l’oreille externe sont nettement plus fréquentes que celles du conduit auditif externe qui se manifestent cliniquement avec des symptômes d’otite.
Les facteurs de mauvais pronostic sont : > 2 cm, profondeur > 4 mm, peu différencié, invasion périnerveuse, développé sur cicatrice, immunosuppression, partie interne du canal avec atteinte de l’os temporal.
 
Macroscopiquement et histologiquement, ces tumeurs ne présentent aucune particularité par rapport aux formes cutanées habituelles (voir peau), les tumeurs de l’oreille externe s’étendent de façon variable, finissant par détruire le cartilage,
 
Ceux du conduit auditif externe sont souvent bien différenciés, voire verruqueux, parfois bilatéraux, avec des problèmes diagnostiques sur petites biopsies. Prédominance féminine, moyenne de 55ans), imite cliniquement un eczéma ou otite externe chronique avec otorrhée, extension à travers le cartilage vers la parotide ou vers oreille moyenne et structures adjacentes. Les papillomes cornés du CAE étant rares, toute lésion papillomateuse hyperkératosique étendue du CAE qui n'est pas un papillome banal doit faire suspecter un carcinome avec biopsie profonde. Images : #1, #2
Diagnostic différentiel : la kératose obturante/cholestéatome oint des squames cornées parallèles entre elles et un épithélium normal ou aminci, rectiligne, régulier. Traitement chirurgical, pétrectomie + sacrifice +/- étendu du pavillon, parotide, articulation temporomandibulaire + RTE.
Les tumeurs nées dans La caisse du tympan ont un pronostic plus sombre car révélation plus tardive
Ils envahissent assez rapidement l’os et détruisent la membrane tympanique pour s’étendre à l’oreille moyenne, le choix du traitement dépend, bien sûr, de la taille, de la localisation et du degré d’invasion de la lésion, le pronostic pour les tumeurs de l’oreille externe est bon mais est nettement moins favorable pour les tumeurs du conduit auditif externe du fait d’un diagnostic souvent plus tardif avec un stade nettement plus évolué (1).


Ont été décrits aussi l’hyperplasie pseudo épithéliomateuse de même structure que dans les autres organes, ainsi que des formes à cellules fusiformes.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.