» PERITOINE adénocarcinome séreux du péritoine

adénocarcinome séreux du péritoine


Carcinome séreux papillaire du péritoine (42) : Il existe une forme de tumeur du péritoine de la femme âgée (45-69 ans moyenne de 64,5 ans) qui a toutes les caractéristiques d'un carcinome papillaire séreux de l'ovaire avec une architecture papillaire ou tubulopapillaire, de nombreux psammomes, les cellules bordantes formant des touffes ou bourgeons avec parfois polymorphisme comme dans le carcinome séreux ovarien, PAS + D +. Pour porter ce diagnostic il faut prouver la nature saine des 2 ovaires ou ne constater que des lésions de surface. Macroscopiquement cette tumeur se traduit par une carcinomatose avec un péritoine micronodulaire et une atteinte le plus souvent massive de l'épiploon. Cliniquement les symptômes ne sont spécifiques (douleur, inconfort abdominal, ascite). Cette lésion se distingue du mésothéliome papillaire par la macroscopie : multiples nodules pelviens ou épiploïques, gris ou blancs < 20 mm avec atteinte préférentielle du péritoine pelvien, dans le mésothéliome et par l'immunohistochimie, le carcinome séreux étant négatif aux marqueurs spécifiques du mésothéliome (thrombomoduline, calrétinine, CK 5/6) et positifs aux marqueurs d'adénocarcinome (ACE, BerEp4, B72.3 etc…) (Mills, Ordonez, Rothacker, Weir) Environ ¼ des cas présente une extension extra-abdominale (47).
Pronostic : OS à 5 ans de 27% avec survie moyenne de 27 mois (1), rares survies longues (6).
A noter la description de rares carcinomes mucoépidermoïdes primitifs de la plèvre (7)
Les tumeurs desmoplasiques à petites cellules rondes sont rares, chez des adolescents et jeunes hommes avec atteinte diffuse du péritoine. Croissance multifocale rapide, métastases hématogènes au foie, poumons, ganglions. Une translocation chromosomique, avec fusion du gène de sarcome d'Ewing avec le gène de tumeur de Wilms, a été identifiée.
 
 
(42) Zhou J, Iwasa Y, Konishi I, Kan N, Kannagi R, Kobashi Y et al. Papillary serous carcinoma of the peritoneum in women. A clinicopathologic and immunohistochemical study. Cancer 1995 ; 76(3):429-436.

(47) Ransom DT, Patel SR, Keeney GL, Malkasian GD, Edmonson JH. Papillary serous carcinoma of the peritoneum. A review of 33 cases treated with platin-based chemotherapy. Cancer 1990 ; 66(6):1091-1094.
Mills SE, Austin MB. Serous surface papillary carcinoma. A clinicopathologic study of 10 cases and comparison with stage III-IV ovarian serous carcinoma. Am J Surg Pathol 1988, 12, 827-34.

Rothacker D, Mobius G. Varieties of serous papillary carcinoma of the peritoneum in northern germany : a thirty-year autopsy study. Eur J Gynecol Pathol 1995 ;14(4):310-8

Weir MM, Young RH. Grade 1 peritoneal serous carcinomas. A report of 14 cases and comparison with 7 peritoneal serous psammocarcinomas and 19 peritoneal serous borderline tumors. Am J Surg Pathol 1998 ;22(7):849-62

Ordoñez NG. Role of immunohistochemistry in distinguishing epithelial peritoneal mesotheliomas from peritoneal and ovarian serous carcinomas. Am J Surg Pathol 1998, 22, 1203-14.
 
Généralités


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.