» PERITOINE Mésothéliome kystique bénin

Mésothéliome kystique bénin


- forme multikystique (57) (2 ;3) qui est rare, atteignant surtout le péritoine pelvien et abdominal, lésion localisée dont la nature est indéterminée car considérée par certains auteurs comme des kystes d’inclusion mésothéliale (58 ;59) ou mésothéliome kystique bénin (60). Pas d’association avec l’asbestose, antécédents fréquents de chirurgie abdominale ou pelvienne (touche surtout des femmes jeunes). De bon pronostic malgré de rares évolution fatales, récidives locales assez fréquentes (60). Antécédents fréquents de chirurgie, inflammation pelvienne ou endométriose (J Obstet Gynaecol Res 2011 ;37:1126). Image
Macroscopie : kyste unique ou multiple à paroi translucide en grappe de raisin, qui peut envahir et combler la cavité péritonéale et adhérer aux organes, parfois petits kystes qui flottent librement. Image
Histologie : kyste(s) à paroi fine bordé soit par du tissu de granulation avec couche unique de cellules cubiques ou endothéliformes pouvant proliférer et former des touffes qui font saillie dans la lumière ou des structures cribriformes évocatrices de tumeur adénomatoïde. Les septa fibreux peuvent être inflammatoires ou contenir du tissu de granulation avec une prolifération de cellules mésothéliales formant des glandes, nids, cordons ou en cellules isolées pouvant évoquer un adénocarcinome. Le caractère localisé permet le diagnostic différentiel avec le mésothéliome, le mésothéliome bien différencié est surtout papillaire et peu kystique, le lymphangiome contient du muscle lisse et est F VIII, CD 31 ou 34 +, CK -. D’autres diagnostics différentiels sont : endosalpingiose, endométriose, kystes mullériens, tumeurs adénomatoïdes. Dans l’article de Weiss le caractère malin est affirmé du fait de la transformation en mésothéliome dans un cas sur 37 (57). Images histologiques : #0, #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8
Diagnostic différentiel : Ascite, loculatée à bords irréguliers entourée d’anses intestinales et organs intraabdominaux / pelviens. Tératome kystique (présence de tissu adipeux et de calcifications). Lymphangiome : jeunes patients, fluide chyleux, amas lymphoïdes et parois musculaires lisses, D2-40+. Kystes mésenteriques / omentaux / pseudokystes : souvent uniloculaires, sans paroi kystique distincte ni septa internes, kératine -, calrétinine - Pseudomyxome péritonéal parfois gâteau épiploïque, nodules mous péritonéaux, bors irréguliers de rate et foie
 
 (2) Pelosi G, Zannoni M, Caprioli F, Faccincani L, Battistoni MG, Balercia G et al. Benign multicystic mesothelial proliferation of the peritoneum : immunohistochemical and electron microscopical study of a case and review of the literature. Histol Histopathol 1991 ; 6(4):575-583.
 (3) Lamovec J, Sinkovec J. Multilocular peritoneal inclusion cyst (multicystic mesothelioma) with hyaline globules. Histopathology 1996 ; 28(5):466-469.
(57)  Weiss SW, Tavassoli FA. Multicystic mesothelioma. An analysis of pathologic findings and biologic behavior in 37 cases. Am J Surg Pathol 1988 ; 12(10):737-746.
 (58) Clement PB. Reactive tumor-like lesions of the peritoneum. Am J Clin Pathol 1995 ; 103(6):673-676.
 (59) McFadden DE, Clement PB. Peritoneal inclusion cysts with mural mesothelial proliferation. A clinicopathological analysis of six cases. Am J Surg Pathol 1986 ; 10(12):844-854.
 (60) Sawh RN, Malpica A, Deavers MT, Liu J, Silva EG. Benign cystic mesothelioma of the peritoneum : A clinicopathologic study of 17 cases and immunohistochemical analysis of estrogen and progesterone receptor status. Hum Pathol 2003 ; 34(4):369-374.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.