» MUSCLE Myosite proliférative

Myosite proliférative


Myosite proliférative(1 ;60) : Elle correspond à l’équivalent intramusculaire de la fasciite proliférative. Elle s’observe surtout chez l’adulte après 40 ans et siège surtout au niveau des muscles du tronc ou de l’épaule.
Comme la fasciite nodulaire, elle est de croissance rapide et peut survenir après un traumatisme. Elle mesure de 1 à 6 cm de diamètre et est rarement symptomatique, mal limitée, pseudocicatricielle.
Histologie : elle se caractérise par :
- une architecture en échiquier réalisée par la prolifération fibroblastique sur fond myxoïde qui infiltre les tissus de soutien musculaire en laissant persister les cellules musculaires atrophiques disposées en faisceaux ; possibilité d’ossification (moins marquée que dans les myosites ossifiantes) ; dans la fasciite ou fibromatose on observe une destruction du muscle.
- la présence de cellules d’aspect ganglionnaire, identiques à celles décrites dans la fasciite proliférative. Chez l’enfant, rare, mieux limité, lobulé, très cellulaire, avec mitoses nombreuses, nécrose, signes inflammatoires aigus, peu de collagène, ce qui entraîne un diagnostic erroné de sarcome.
- les cellules responsables seraient d’origine myofibroblastique.


Images histologiques : #0, #1, , click on next for following images
Immunohistochimie : vimentine +, actine +, CK -, S100 -, desmine –
Diagnostic différentiel : fasciite proliférative (sous cutané et non intramusculaire) / nodulaire, desmoïde (>3 cm, détruit le muscle, pas de cellules ganglionaires,stroma collagène<
Cette lésion est souvent confondue avec un sarcome, en particulier un rhabdomyosarcome. Cependant, son évolution est bénigne et il n’y a pas de récidive après simple exérèse. C’est l’évolution très rapide et la taille < 3 cm qui redresse le diagnostic
Images : #0, #1, #2, #3, #4, #5,


http://surgpathcriteria.stanford.edu/softfib/proliferative_myositis/printable.html
http://www.pathologyoutlines.com/topic/softtissueproliferativemyositis.html
(1) Fletcher CD, Unni KK, Mertens F. Pathology and genetics of tumours of soft tissue and bone. Lyon : IARC press, 2002.

(60) el Jabbour JN, Bennett MH, Burke MM, Lessells A, O’Halloran A. Proliferative myositis. An immunohistochemical and ultrastructural study. Am J Surg Pathol 1991 ; 15(7):654-659.

http://surgpathcriteria.stanford.edu/softfib/proliferative_myositis/printable.html



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.