» TISSU ADIPEUX Hibernome

Hibernome


Hibernome (1 ;65) : tumeur rare (2% des lipomes) de la graisse brune, survenant chez l’adulte jeune avec un âge médian de 38 ans, rare avant 18 ans ou après 60 ans (72), prédominance masculine (1.5/1).
Il siège surtout en région scapulaire et interscapulaire, médiastin et thorax, mais également au niveau de la cuisse, de la paroi thoracique, du dos, des régions axillaires et inguinales.
Clinique  : masse indolore, sous cutanée ou intramusculaire, de croissance lente, souvent connue depuis plusieurs années.
Macroscopie  : La taille habituelle est de 1 à 24 cm (moyenne 9,3 cm), 10% infiltre le muscle adjacent. Il est le plus souvent bien limité, mou, rose ou rouge-brun.
Images macroscopiques : #1, #2, #3, #4
Histologie : architecture lobulée, composé de cellules monomorphes, rondes ou ovales, à petit noyau central, à cytoplasme granulaire ou multivacuolé, éosinophile. Ces cellules contiennent souvent un pigment granulaire, marron, intracytoplasmique, qui correspond à de la lipofuchsine.
Il existe souvent une intrication avec des cellules adipeuses, uni ou multivacuolées. Si ces dernières sont nombreuses, elle réalise une forme intermédiaire avec un lipome. En fait, ces formes intermédiaires sont plus fréquentes que les hibernomes typiques.
Il peut exister une infiltration musculaire, des remaniements myxoïdes marqués, une variante à cellules fusiformes avec collagène épais et mastocytes (aspect de lipome à cellules fusiformes). La vascularisation est en règle générale plus abondante que dans un lipome.
Cytologie : petites cellules rondes, vacuoles uniformes, petites, régulières, petit noyau rond ; vascularisation délicate arborisée (Cancer 2001 ;93:206).
Images histologiques  : #1, #2, #3, #4aspect lobulé, #1 ; #2 ; #3 ; #4 ; #5 ; #7 ; + adipocytes ; #8 ;#9, #10, #11, #12,
Immunohistochimie : S100 +/-, CD 34 + dans variante fusiforme, sinon CD 34 -
Génétique : aberrations de 11q13-21 dans > 50% des cas (5).
Diagnostic différentiel :
En général, le diagnostic d'hibernome est facile.
Il pose rarement un problème de diagnostic différentiel avec un rhabdomyome adulte (cellules plus volumineuses riches en glycogène, double striations) ou une tumeur à cellules granuleuses.
Le liposarcome à cellules rondes peut contenir des cellules multivacuolisées de type hibernome.
La forme intermédiaire entre lipome et hibernome ne doit pas être confondue avec un liposarcome bien différencié de type " lipoma like ".
Pronostic : Tumeur bénigne, il ne récidive pas après simple exérèse.

(1) Fletcher CD, Unni KK, Mertens F. Pathology and genetics of tumours of soft tissue and bone. Lyon : IARC press, 2002.

(5) Fletcher CD, Akerman M, Dal Cin P, De W, I, Mandahl N, Mertens F et al. Correlation between clinicopathological features and karyotype in lipomatous tumors. A report of 178 cases from the Chromosomes and Morphology (CHAMP) Collaborative Study Group. Am J Pathol 1996 ; 148(2):623-630.

(65) Furlong MA, Fanburg-Smith JC, Miettinen M. The morphologic spectrum of hibernoma : a clinicopathologic study of 170 cases. Am J Surg Pathol 2001 ; 25(6):809-814.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.