» TISSU ADIPEUX Myolipome

Myolipome


Myolipome (1 ;7 ; 55 ;56)
Tumeur de l'adulte (5ème à 6ème décennies)(F/H =2/1) de localisation souvent profonde abdominale, rétropéritonéale, pelvienne ou pariétale abdominale ou dans les membres (sous cutané).
Macroscopie : Lésions de 3,5 cm à 26 cm, avec une moyenne de 16 cm, luisantes, jaune ou rose, myxoïde, parfois zones fermes tourbillonnantes, bien limitées parfois pseudo-encapsulées.
Images macroscopiques : #1, #2
Histologie : Mélange d’environ 2/3 de muscle lisse et 1/3 de tissu adipeux mature, les deux composantes sont intriquées, donnant un aspect en réseau à faible grossissement, avec bouquets et faisceaux de muscle lisse à noyaux réguliers. Cytoplasme allongé éosinophile, contenant des fibrilles longitudinales (fuchsinophiles au trichrome, actine +, desmine +). Le tissu adipeux mature ne comporte ni lipoblaste, ni cellule géante de type florette, ont été décrits des formes atypiques ou bizarres dans l’utérus et une forme intravasculaire (64)
Images : #1 ; #2 ; #3 ; desmine+, actine ;
Diagnostic différentiel  :
- Angiomyolipome : pas d’artères de taille intermédiaire à musculeuse épaissie, à lumière étroite dans le myolipome (HMB 45 +), association à une sclérose tubéreuse.
- Léiomyome avec dégénérescence adipeuse : mais dans le myolipome, la répartition du tissu adipeux est régulière.
- Lipome à cellules fusiformes : y ressemble beaucoup, mais pas de différenciation musculaire et on le trouve très rarement dans le rétropéritoine, CD 34 +.
- Liposarcome dédifférencié : mais pas de lipoblastes, pas de cellules géantes en fleurette, de plus, 2 des 3 lésions rétropéritonéales étaient encapsulées. Certains auteurs pensent que le myolipome pourrait être une contrepartie bénigne d’un liposarcome dédifférencié.
- Léiomyosarcome  : avec dégénérescence adipeuse ou envahissement du tissu adipeux, mais les myxoïdes sont monomorphes et pas de mitoses.





(1) Fletcher CD, Unni KK, Mertens F. Pathology and genetics of tumours of soft tissue and bone. Lyon : IARC press, 2002.


(7)  Fletcher CD, Bridge JA, Hogendoorn PC, Mertens F. WHO classification of tumours of soft tissue and bone. Lyon : IARC, 2013.



(55) Michal M. Retroperitoneal myolipoma. A tumour mimicking retroperitoneal angiomyolipoma and liposarcoma with myosarcomatous differentiation. Histopathology 1994 ; 25(1):86-88.

(56) Meis JM, Enzinger FM. Myolipoma of soft tissue. Am J Surg Pathol 1991 ; 15(2):121-125.

(57) Brescia RJ, Tazelaar HD, Hobbs J, Miller AW. Intravascular lipoleiomyomatosis : a report of two cases. Hum Pathol 1989 ; 20(3):252-256.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.