» TISSUS MOUS Angiofibrome cellulaire

Angiofibrome cellulaire



Angiofibrome cellulaire (5 ;65-67) : Lésion d’abord décrite essentiellement au niveau de la vulve, femme d’âge moyen (39-50 ans), de petite taille (<3 cm), bien limitée. Les cas masculins sont presque aussi nombreux (67) inguino-scrotaux ou rétropéritonéaux, voire sous cutanés thoraciques, chez des sujets plus âgés, de grande taille. Le plus souvent lésion indolore (67).
Les cas extragénitaux sont similaires (
APMIS 2007 ;115:254).
En rapport avec lipome à cellules fusiformes et myofibroblastome de type mammaire, avec variations morphologiques selon la localisation (Mod Pathol 2011 ;24:82)
Macroscopie : petite taille dans la vulve (< 3 cm), plus volumineux chez l’homme (moyenne 6.7 cm) lésion ronde, ovale ou lobulée, localisation sous cutanée
Histologie : pseudo encapsulé, prolifération de petites cellules fusiformes monotones en bouquets courts avec nombreux vaisseaux de calibre petit à intermédiaire à paroi hyalinisée (90% de la tumeur) et quelques adipocytes matures. Les vaisseaux sont répartis de façon homogène, degré variable de fibrose hyaline périvasculaire. Pas de disposition particulière des cellules fusiformes autour des vaisseaux, noyaux ovoïdes fusiformes à cytoplasme mal limité, pâle, rarement noyaux isolés pléomorphes ou cellules multinucléées (la composante fusiforme est évocatrice de lipome à cellules fusiformes), activité mitotique rarement élevée jusqu’à 10 mitoses / 10 chps. Possibilité de remaniements myxoïdes ou inflammatoires (mastocytes, amas lymphoïdes périvasculaires).
Images :
#0, #3,
#4, #5, #6, #7, RE, #8, #9, #10, #11, #12, lame virtuelle


Immunohistochimie : CD34 + (1/3 à 2/3 des cas), S100 -, actine + dans 20%, desmine -, CK -, EMA -, RE + (50% femme, 20% homme), RP + (90% femme, 20% homme)
Génétique : atteinte possible de 13q14 comme dans le lipome à cellules fusiformes (
Cancer Genet Cytogenet 2007 ;177:131
, Histopathology 2007 ;51:410)
Diagnostic différentiel : angiomyxome agressif, angiomyofibroblastome (cellularité moins uniforme, petits vaisseaux, desmine+), tumeur fibreuse solitaire, périneuriome, léiomyome, PHAT


Pronostic  : récidives rares, pas de métastase


 



(5) Fletcher CD, Unni KK, Mertens F. Pathology and genetics of tumours of soft tissue and bone. Lyon : IARC press, 2002.

(65) Guillou L. [Recent entities in soft tissue tumor pathology—part 1]. Ann Pathol 2000 ; 20(1):38-51.

(66) Nucci MR, Granter SR, Fletcher CD. Cellular angiofibroma : a benign neoplasm distinct from angiomyofibroblastoma and spindle cell lipoma. Am J Surg Pathol 1997 ; 21(6):636-644.

(67) Iwasa Y, Fletcher CD. Cellular angiofibroma : clinicopathologic and immunohistochemical analysis of 51 cases. Am J Surg Pathol 2004 ; 28(11):1426-1435.


http://surgpathcriteria.stanford.edu/softmisc/cellular_angiofibroma/



Mesenchymal tumors and tumor-like lesions of the female genital tract : a selective review with emphasis on recently described entities.Int J Gynecol Pathol. 2001 ;20(2):105-27.
Vulvovaginal soft tissue tumours : update and review.Histopathology. 2000 ;36(2):97-108.
A review and update of morphologically bland vulvovaginal mesenchymal lesions. Int J Gynecol Pathol. 2005 ;24(1):26-38.
Cellular angiofibroma of the vulva : report of a case.Eur J Gynaecol Oncol. 2004 ;25(2):242-4.Cellular angiofibroma and related fibromatous lesions of the vulva : report of a series of cases with a morphological spectrum wider than previously described.Histopathology. 2004 ;45(4):360-8.
Cellular angiofibroma of the vulva : a clinicopathological study of two cases with documentation of some unusual features and review of the literature.J Cutan Pathol. 2003 ;30(6):405-11.
Angiomyofibroblastoma-like tumor (lipomatous variant) of the inguinal region of a male patient.Pathol Int. 2002 Sep ;52(9):619-22.
Recurrent cellular angiofibroma of the vulva.J Clin Pathol. 2002 ;55(6):477-9.
Cellular angiofibroma. A rare vulvar tumor. Report of a case. Ann Pathol. 2001 ;21(2):145-8.
Cellular angiofibroma of the vulva.Gynecol Oncol. 2001 ;81(2):326-9.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.