» CAVITE BUCCALE HETEROTOPIE

HETEROTOPIE


Hétérotopie de muqueuse gastrique ou intestinale.
Elles peuvent se voir à la base de langue ou au plancher de la bouche, pouvant aboutir à des formations kystiques.
Minuscules kystes d’origine odontogène, de façon commune dans la muqueuse alvéolaire et palatine de nouveaux-nés ou d’enfants plus âgés.
Nodules de tissu nerveux hétérotopique dans le palais ou l’espace parapharyngé constitués principalement d’éléments gliaux et de fentes bordées par un épendyme, parfois dans la langue , parfois appelés gliomes, se voit entre 0 et 4 ans avec une lésion de 2 à 6 cm avec parfois dysphagie voire obstruction des voies aérodigestives. Prolifération gliale infiltrant le muscle strié avec des cellules à noyaux ronds-ovales parfois sur un fond fibrillaire, GFAP + (3). Dans de rares cas, possibilité de survenue d’un néoplasme.
 
Le white sponge nevus est une maladie héréditaire autosomique dominanteest observé chez les sujets jeunes ; il réalise une kératose très épaisse, indolore, qui atteint tout ou partie de la cavité buccale et qui desquame parfois partiellement en grands lambeaux (muqueuses épaissies, lysées, blanc crémeux). Pathologie autosomique dominante de la muqueuse orale, parfois du rectum, vagin, nasopharynx ou œsophage (mutation des kératines CK4 (Br J Dermatol 2003 ;148:1125) et CK13 (J Dent Res 2001 ;80:919)). Images : #0
Macroscopie  : muqueuses épaissies, lysées, blanc crémeux
Histologie : Hyperplasie et gonflement hydropique focal mais marqué, parakératose, acanthose, spongiose, vacuolisation nette des kératinocytes suprabasaux, cellules dyskératosiques. En surface, hyperkératose et dyskératose monocellulaire. En dépit de la dyskératose il ne s'agit pas d'une lésion de nature dysplasique (5)
Diagnostic différentiel  : leukoedème oral, lésion irrégulière avec poussées et rémissions
 
La maladie de Fordyce est due à la présence de glandes sébacées d’aspect normal dans la cavité orale, les glandes pouvant subir des remaniements hyperplasiques et apparaïtre sous forme de petits nodules isolés. Image
Possibilité d’hétérotopie thyroïdienne linguale.
Survenue de nids épithéliaux bien limités AJSP 1979 ;3:147, entourés par une membrane basale dans un stroma fibreux associé à des terminaisons nerveuses sensorielles intraorales qui ne doit pas être confondue avec une invasion périnerveuse par un carcinome épidermoïde, ce sont des structures avec une fonction de type récepteurs connues sous le nom d’organe de Chievitz qui sont situées profondément dans le muscle ptérygoïdien près du raphé ptérygomandibulaire et sont associées à des petites branches du nerf buccal. Cette structure peut subir une hyperplasie nodulaire ou peut contenir des lumières dépourvues de mucine ou des calcifications.
 
(3) Harmouch A, Sefiani S, Oujilal A, Elmjareb C, Kamouni M, Maher M et al. [Tumor of the tongue in a child]. Ann Pathol 2006 ; 26(2):139-141.
(5) Rosai J. Ackerman’s surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.