» CAVITE BUCCALE CROHN

CROHN


La forme orale ou pharyngée de maladie de Crohn peut se voir dans 6% (10 à 20%) des cas (rechercher une autre atteinte extra-intestinale (arthrite, clubbing des doigts, sacro-iléite, érythème noueux), celles-ci peuvent précéder ou suivre les manifestations intestinales. Les localisations les plus fréquentes sont les lèvres, gencives, muqueuse buccale. Les lésions se manifestent par un œdème, muqueuse en pavés, des ulcères, tâches muqueuses, chéilite angulaire ou une hyperplasie papuleuse polypoïde.
Histologie : œdème, dilatation des vaisseaux, inflammation chronique, rares cellules géantes dispersées et rarement des granulomes non caséeux.
Possibilité de localisation orale de RCUH avec des ulcérations aphteuses (5 à 10% des cas).
Un reflux gastro-oesophagien peut provoquer des caries du fait de l’acidité.

(5) Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996.

www.emedicine.com


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.