» SEIN Hyperplasie lobulaire

Hyperplasie lobulaire


Hyperplasie lobulaire

Prolifération des cellules épithéliales dans les canalicules intralobulaires. Cette prolifération reste monomorphe et ne s’accompagne que d’une discrète augmentation de taille des lobules.

Une variante d’adénose rare (3-7% des lésions bénignes), a été décrite sous l’appellation hyperplasie lobulaire sclérosante [histologie] (1). Dans le contexte de modifications fibrokystiques, il s’agit de foyers microscopiques réalisant un aspect de lobules scléreux, d’adénose simple ou de métaplasie cylindrique (blunt duct adenosis) (2). Prolifération fibroblastique et myofibroblastique avec fibrose dense chéloïde intralobulaire et fentes imitant une PASH (Hum Path 1984 ;15:336) ; ni mitoses, ni atypies.

mammographie : La présence de microcalcifications dans la lumière des ductules explique leur mode de révélation par mammographie (3).

Macroscopie  : #2

Images histologiques  : #0, #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9

http://pathologyoutlines.com/breast.html

 

 

Reference List

 

 (1) Kovi J, Chu HB, Leffall LD, Jr. Sclerosing lobular hyperplasia manifesting as a palpable mass of the breast in young black women. Hum Pathol 1984 ; 15(4):336-340.

 (2) Tavassoli FA. Pathology of the breast. 2nd ed. Stamford : Appleton and Lange, 1999.

 (3) Fraser JL, Raza S, Chorny K, Connolly JL, Schnitt SJ. Columnar alteration with prominent apical snouts and secretions : a spectrum of changes frequently present in breast biopsies performed for microcalcifications. Am J Surg Pathol 1998 ; 22(12):1521-1527.

 

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.