» SEIN Adénose sclérosante

Adénose sclérosante


Adénose sclérosante (1 ;2)
L'adénose sclérosante, réduite à sa plus simple expression, fait partie des modifications fibrokystiques : elle est alors microscopique et peut être révélée par la présence de microcalcifications (3). Elle se diagnostique au faible grossissement et peut également, ce qui est le cas le plus fréquent, être découverte sur une image stellaire à la mammographie ou constituer le substratum unique d'une tumeur palpable, elle réalise alors une adénose pseudo-tumorale et clinique mime un fibroadénome (4).
Imagerie : En mammographie parfois opacité stellaire d'aspect est inquiétant. Mais l'association de multiples spicules longs et fins, avec un centre clair peut faire évoquer le diagnostic. L'échographie ne permet en aucun cas de conclure à la bénignité même devant un aspect rassurant : seule l'histologie permettra de conclure.
Macroscopie : les lésions d'adénose sclérosante réalisent soit un aspect granulaire diffus, soit une « tumeur » bien individualisée constituée par un agglomérat de petits nodules luisants, groupés autour d'un centre plus scléreux.
Histologie : l'adénose sclérosante est constituée d'une hyperplasie des constituants normaux de l'unité terminale ductulo-lobulaire réalisant un aspect désordonné des acini remaniés par une fibrose plus ou moins importante du tissu palléal. Celle-ci déforme et comprime les acini, mais la lésion conserve une architecture organoïde bien visible au faible grossissement. Avec l'augmentation de la fibrose, les tubes peuvent être totalement oblitérés et non reconnaissables. En cas de doute diagnostique, la détection de l'actine musculaire lisse par immunohistochimie permet de montrer la présence d'une couche de cellules myoépithéliales entourant les acini. La présence d'une métaplasie apocrine n'est pas exceptionnelle avec, parfois, des atypies nucléaires marquées
adénose apocrine atypique (moyenne de 59 ans), dans 3 cas (8%) cancérisation après un délai de 4, 12, 18 ans Arch Pathol Lab Med. 2012 Feb ;136(2):179-82) (5 ;6). L'association de lésions néoplasiques (carcinome canalaire in situ et néoplasie lobulaire) et d'une adénose sclérosante, en particulier dans sa forme nodulaire, pseudo-tumorale, a été rapportée dans plusieurs séries (7-13). Les aspects réalisés peuvent alors prêter à confusion avec un carcinome infiltrant. Toutefois, la conservation de l'agencement lobulaire des lésions et la persistance de cellules myoépithéliales permettent d'en faire le diagnostic. Possibilité de perméations périneuriales ou des parois des veines.
Colorations positives : des cellules myoépithéliales - actine, p63, collagène IV
Images histologiques #0 :: 0 1, 2, 3, 4, 7 ,11
La relation entre adénose sclérosante et risque de cancer n'est pas clairement définie. En 1986, le Collège des pathologistes américains n'avait pas établi l'existence d'un risque (14) ce qui a été toutefois remis en question par des travaux plus récents semblant suggérer un risque faible (RR = 1,5-2) (15 ;16). Le risque associé à la présence d'une adénose apocrine atypique n'est pas déterminé (17-19
Diagnostic différentiel  :
Carcinome tubuleux, adénose microglandulaire, radial scar. C’est l’agencement organoïde, lobulaire, la distribution en flux et l’oblitération des lumières, ainsi que la présence d’une double couche de cellules épithéliales et myoépithéliales qui permet le diagnostic
http://pathologyoutlines.com/breast.html#sclerosingadenosis

(1) Tavassoli FA. Pathology of the breast. 2nd ed. Stamford : Appleton and Lange, 1999.
(2) Rosen PP. Breast Pathology : Diagnosis by Needle Core Biopsy. Philadelphia : Lippincott Williams & Wilkin's, 1999.
(3) Burnett SJ, Ng YY, Perry NM, Gilmore OJ, Allum WH, Carpenter R et al. Benign biopsies in the prevalent round of breast screening : a review of 137 cases. Clin Radiol 1995 ; 50(4):254-258.
(4) Nielsen BB. Adenosis tumour of the breast—a clinicopathological investigation of 27 cases. Histopathology 1987 ; 11(12):1259-1275.
(5) Carter DJ, Rosen PP. Atypical apocrine metaplasia in sclerosing lesions of the breast : a study of 51 patients. Mod Pathol 1991 ; 4(1):1-5.
(6) Seidman JD, Ashton M, Lefkowitz M. Atypical apocrine adenosis of the breast : a clinicopathologic study of 37 patients with 8.7-year follow-up. Cancer 1996 ; 77(12):2529-2537.
(7) Chan JK, Ng WF. Sclerosing adenosis cancerized by intraductal carcinoma. Pathology 1987 ; 19(4):425-428.
(8) Eusebi V, Collina G, Bussolati G. Carcinoma in situ in sclerosing adenosis of the breast : an immunocytochemical study. Semin Diagn Pathol 1989 ; 6(2):146-152.
(9) Fechner RE. Lobular carcinoma in situ in sclerosing adenosis. A potential source of confusion with invasive carcinoma. Am J Surg Pathol 1981 ; 5(3):233-239.
(10) Ichihara S, Aoyama H. Intraductal carcinoma of the breast arising in sclerosing adenosis. Pathol Int 1994 ; 44(9):722-726.
(11) James BA, Cranor ML, Rosen PP. Carcinoma of the breast arising in microglandular adenosis. Am J Clin Pathol 1993 ; 100(5):507-513.
(12) Oberman HA, Markey BA. Noninvasive carcinoma of the breast presenting in adenosis. Mod Pathol 1991 ; 4(1):31-35.
(13) Rasbridge SA, Millis RR. Carcinoma in situ involving sclerosing adenosis : a mimic of invasive breast carcinoma. Histopathology 1995 ; 27(3):269-273.
(14) Is 'fibrocystic disease' of the breast precancerous ? Arch Pathol Lab Med 1986 ; 110(3):171-173.
(15) Fitzgibbons PL, Henson DE, Hutter RV. Benign breast changes and the risk for subsequent breast cancer : an update of the 1985 consensus statement. Cancer Committee of the College of American Pathologists. Arch Pathol Lab Med 1998 ; 122(12):1053-1055.
(16) Jensen RA, Page DL, Dupont WD, Rogers LW. Invasive breast cancer risk in women with sclerosing adenosis. Cancer 1989 ; 64(10):1977-1983.
(17) Fitzgibbons PL, Henson DE, Hutter RV. Benign breast changes and the risk for subsequent breast cancer : an update of the 1985 consensus statement. Cancer Committee of the College of American Pathologists. Arch Pathol Lab Med 1998 ; 122(12):1053-1055.
(18) Seidman JD, Ashton M, Lefkowitz M. Atypical apocrine adenosis of the breast : a clinicopathologic study of 37 patients with 8.7-year follow-up. Cancer 1996 ; 77(12):2529-2537.
(19) Wells CA, McGregor IL, Makunura CN, Yeomans P, Davies JD. Apocrine adenosis : a precursor of aggressive breast cancer ? J Clin Pathol 1995 ; 48(8):737-742.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.