» SEIN Autres carcinomes

Autres carcinomes


Carcinome indifférencié : il a été décrit des formes de haut grade de plus mauvais pronostic, avec nécrose centrale extensive (142), pléomorphe (anisocaryose marquée) (143), avec zone acellulaire centrale (et phénotype myoépithélial) (144).

Carcinome riche en lipides (21) : forme rare, présentation clinique habituelle,
Macroscopie  : lobulé, +/- bien limité, ferme
Histologie : nids, cordons et plages de grandes cellules polygonales à cytoplasme spumeux ou vacuolé contenant des lipides. Peut ressembler à des cellules claires ou lipoblastes ; noyaux irréguliers, à chromatine grossière, atypies modérées, nucléoles nets, parfois polymorphisme, agencement alvéolaire, cellules en clou de charpentier ou oncocytaires ou apocrines. Positivité de : Noir Soudan black, huile rouge, pas de glycogène
Images histologiques  : #1 ; fig 1 : infiltrat lymphoplasmocytaire (flèche DCIS) ; 2 : plages et cordons de grandes cellules 3 : grandes cellules claire à cytoplasme spumeux ou vacuolé 4 : N+,
Diagnostic différentiel : carcinome secrétoire ou riche en glycogène, carcinome apocrine, oncocytaire, myoépithélial, les N+ ressemblent à des histiocytes
Mauvais pronostic car N+ dans 70%, mortalité à 1 an de 38%

Carcinome sébacé (21 ;228) : exceptionnel (4 cas décrits), aspect similaire à la forme cutanée (doit ne pas présenter de connexion avec les annexes cutanées pour être considéré comme primitif) (voir peau).
Images histologiques : #0, #1

Immunohistochimie : CK +, RE/RP +/-
Diagnostic différentiel:carcinome apocrine qui peut présenter des cellules vacuolisées et carcinome histiocytoïde

Carcinome avec composante de choriocarcinome : reste exceptionnel (21 ;145), , Arch Pathol Lab Med. 2011 Sep ;135(9):1097-100. Considéré comme une forme de carcinome métaplasique avec positivité de HpL et HCG en immunohistochimie. Les cellules géantes syncytiotrophoblastiques sont souvent associées avec du carcinome peu à moyennement différencié avec ou sans composante mésenchymateuse. Mauvais pronostic.Carcinome avec composante mélanotique (21) :

Le carcinome à cellules acineuses (21 ;260 ;261) : Hum Pathol. 2016 May ;51:16-24
 : exceptionnelPathol Res Pract. 2016 Nov ;212(11):1034-1038, ressembleà la forme parotidienne (voir glandes salivaires).
Ils se rencontrent entre 30 et 80 ans. Certains cas publiés pourraient simplement correspondre à une métaplasie apocrine ou pseudo-apocrine dans une adénose microglandulaire avec ou sans carcinome. Un immunoprofil très similaire se voit dans les cellules apocrines métaplasiques. La comparaison entre 8 adénose microglandulaire et 8 carcinomes à cellules acineuses montre dans tous les cas un phénotype triple négatif avec proportion voisine de mutations somatiques, dont p53 (75% si adénose microglandulaire versus 88% si carcinome à cellules acoineuses) et des mutations de BRCA1, PIK3CA, INPP4B et un répertoire très proche de celui des tumeurs triples négative Mod Pathol. 2016 Oct 7. Immunohistochimie : psitivité de : amylase, lysozyme , EMA , S100, alpha-1-anti-trypsine et alpha-1-anti-chymotrypsine, négativité de : RE / RP, her2 donc triple négatif.

Diagnostic différentiel  : : carcinome apocrine, carcinome oncocytaire, carcinome neuroendocrine, Myoépithéliome bénin (très rare avec 4 cas), adénome pléomorphe (tumeur mixte) avec 54 cas, carcinome adénoïde kystique (cylindrome) = 0,1% des c. du sein, carcinome adénosquameuxde bas grade avec 27 cas décrits, adénomyoépithéliome (bénins ; rares cas malins), myoépithéliome malin : très rares

Images histologiques : #0, #1, #2, #3, #4, #7


Images cytologiques : #0, #1, #2


http://pathologyoutlines.com/topic/breastmalignantaciniccellcarcinoma.html



Les carcinomes basocellulaires, les cancers épidermoïdes, les kystes épidermiques, et les, tumeurs de glande sudoripares peuvent se voir dans la peau du mamelon ou ailleurs dans le sein, (non considérés comme tumeurs primitives mammaires).
(21) Pathology and Genetics of Tumor of the Breast and Female Genital Organs. International Agency for Research on Cancer (IARC) - Lyon, 13-112. 2003. IARC Press. WHO Classification of Tumors. Tavassoli, FA and Devilee, P.

(142) Jimenez RE, Wallis T, Visscher DW. Centrally necrotizing carcinomas of the breast : a distinct histologic subtype with aggressive clinical behavior. Am J Surg Pathol 2001 ; 25(3):331-337.

(143) Silver SA, Tavassoli FA. Primary osteogenic sarcoma of the breast : a clinicopathologic analysis of 50 cases. Am J Surg Pathol 1998 ; 22(8):925-933.

(144) Tsuda H, Takarabe T, Hasegawa F, Fukutomi T, Hirohashi S. Large, central acellular zones indicating myoepithelial tumor differentiation in high-grade invasive ductal carcinomas as markers of predisposition to lung and brain metastases. Am J Surg Pathol 2000 ; 24(2):197-202.

(145) Saigo PE, Rosen PP. Mammary carcinoma with "choriocarcinomatous" features. Am J Surg Pathol 1981 ; 5(8):773-778.

(228) Hisaoka M, Takamatsu Y, Hirano Y, Maeda H, Hamada T. Sebaceous carcinoma of the breast : case report and review of the literature. Virchows Arch 2006 ; 449(4):484-488.

(260) Schmitt FC, Ribeiro CA, Alvarenga S, Lopes JM. Primary acinic cell-like carcinoma of the breast—a variant with good prognosis ? Histopathology 2000 ; 36(3):286-289.

(261) Damiani S, Pasquinelli G, Lamovec J, Peterse JL, Eusebi V. Acinic cell carcinoma of the breast : an immunohistochemical and ultrastructural study.
Virchows Arch 2000 ; 437(1):74-81.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.