» SEIN Carcinome métaplasique (y compris le carcinome malpighien)

Carcinome métaplasique (y compris le carcinome malpighien)


Carcinome métaplasique (21 ;82 ;122) Arch Pathol Lab Med. 2015 Jun ;139(6):819-22 : désigne un CCI avec composant prédominant non glandulaire avec différents sous catégories.
Dans une série de 45 carcinomes métaplasiques Am J Clin Pathol. 2016 Mar ;145(3):365-72, 24 % sont chondroïdes, 20 % sont fusiformes), 16 % sont sarcomatoïdes, 11 % sont squameux st 29 % mixtes. Taille moyenne de 3 cm, 86% de grade III et 69% triple-négatifs, souvent N0.DFS à 5 ans de 64% ; OS à 5 ans de 69%. Sur biopsie : lésion à cellules fusiformes avec composante épithéliale maligne (absence d’assise myoépithéliale en périphérie), la composante fusiforme est négative pour CD34 et bcl2, contrairement à la phyllode qui est positive.

Carcinome sarcomatoïde ( voir adénocarcinome pseudosarcomateux)
Carcinome à cellules géantes ostéoclastiques (21 ;129) : Il peut s'agir soit d'un carcinome sarcomatoïde de haut grade (voir ci-dessus) ou plus rarement d'un carcinome à cellules fusiformes, ces cellules géantes peuvent se voir dans le stroma d'un CCI typique sans foyers sarcomatoïde, (variante de CCI) (130). Ces ostéoclastes sont histiocytaires (CD 68 +, S100 -, CK -, actine -, RE -, RP -). Le pronostic malgré la ressemblance fréquente avec un carcinosarcome est similaire dans une étude à celle des autres formes de carcinome métaplasique et meilleure que celle du carcinosarcome (21 ;129).
Images histologiques : cellules géantes osteoclastiques #1 ; #2 ; #3#4

Evolution  : Dans l'ensemble, le comportement du carcinome métaplasique semble plus agressif que celui du CCI. Les métastases tendent à être hématogènes plutôt qu'aux ganglions lymphatiques, en accord avec le phénotype sarcomateux. La taille du néoplasme est un des meilleurs facteurs pronostiques.

Carcinome malpighien (82) : variante très rare, il faut exclure un primitif cutané ou une phyllode. Ne pas confondre les secteurs syncitiaux du cancer médullaire ou des remaniements apocrines avec du malpighien

Macroscopie : similaire au CCI, possibilité de grand kyste central rempli ade kératine ou aspect de tumeur phyllode (131).
Image macroscopique : #1
Histologie : la plupart des cas semblent représenter des exemples de métaplasie squameuse de CCI, le carcinome à cellules fusiformes, dans lequel un composant squameux bien différencié fusionne avec une composante sarcomatoïde fusiforme, parfois stroma myxoïde abondant.
Images histologiques : bien différencié, peu différencié #1 ; #2 Il existe 2 variantes : acantholytique, dans lequel le manque de cohésion des cellules tumorales aboutit à un aspect pseudovasculaire ou pseudoglandulaire (132 ;133 ;214) Immunohistochimie : p63 + (163).

Carcinome adénosquameux AJSP 1987 ;11:351, dont une forme de faible grade a été décrite ressemblant à un carcinome de faible grade tubuleux à stroma scléreux abondant et métaplasie ostéocartilagineuse et métaplasie malpighienne, qui ne se différencie du syringome mammaire que par l'absence de double couche et un stroma très dense (134) et qui ressemble beaucoup au carcinome muco-épidermoïde décrit antérieurement dans le sein (131). Survenue possible sur tumeur papillaire intracanalaire. Récidive locale fréquente après chirurgie conservatrice, métastases exceptionnelles.
Immunohistochimie : positivité de p63, CK de haut PM (K903, CK5/6), RE/RP - ;.

Images histologiques : #1 ; #2 ; #3, #4

Pronostic du cancer épidermoïde, dans la série de Wargotz et al (135), DFS à cinq ans de 64%. Dans l'ensemble, le comportement de cette tumeur est similaire au CCI. Alors que la variante acantholytique, semble agressive, et le carcinome adénosquameux de faible grade de pronostic favorable avec un risque essentiellement local.
Le pronostic des carcinomes métaplasiques est + mauvais que celui des CCI ou CLI Hum Pathol. 2010 Jul ;41(7):960-70. Présence de cellules fusiformes dans 45% des cas dont la moitié de haut grade l’autre de bas grade (risque métastatique si haut grade), de même une composante squameuse est de + mauvais pronostic que la présence de matrice Hum Pathol. 2010 May ;41(5):679-85.

(21) Pathology and Genetics of Tumor of the Breast and Female Genital Organs. International Agency for Research on Cancer (IARC) - Lyon, 13-112. 2003. IARC Press. WHO Classification of Tumors. Tavassoli, FA and Devilee, P.

(82) Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby, 1996.

(122) Oberman HA. Metaplastic carcinoma of the breast. A clinicopathologic study of 29 patients. Am J Surg Pathol 1987 ; 11(12):918-929.

(123) Wargotz ES, Norris HJ. Metaplastic carcinomas of the breast. III. Carcinosarcoma. Cancer 1989 ; 64(7):1490-1499.

(124) Wargotz ES, Norris HJ. Metaplastic carcinomas of the breast. I. Matrix-producing carcinoma. Hum Pathol 1989 ; 20(7):628-635.

(125) Popnikolov NK, Ayala AG, Graves K, Gatalica Z. Benign myoepithelial tumors of the breast have immunophenotypic characteristics similar to metaplastic matrix-producing and spindle cell carcinomas. Am J Clin Pathol 2003 ; 120(2):161-167.

(126) Sneige N, Yaziji H, Mandavilli SR, Perez ER, Ordonez NG, Gown AM et al. Low-grade (fibromatosis-like) spindle cell carcinoma of the breast. Am J Surg Pathol 2001 ; 25(8):1009-1016.

(127) Gobbi H, Simpson JF, Borowsky A, Jensen RA, Page DL. Metaplastic breast tumors with a dominant fibromatosis-like phenotype have a high risk of local recurrence. Cancer 1999 ; 85(10):2170-2182.

(128) Wargotz ES, Deos PH, Norris HJ. Metaplastic carcinomas of the breast. II. Spindle cell carcinoma. Hum Pathol 1989 ; 20(8):732-740.

(129) Wargotz ES, Norris HJ. Metaplastic carcinomas of the breast : V. Metaplastic carcinoma with osteoclastic giant cells. Hum Pathol 1990 ; 21(11):1142-1150.

(130) Holland R, van Haelst UJ. Mammary carcinoma with osteoclast-like giant cells. Additional observations on six cases. Cancer 1984 ; 53(9):1963-1973.

(131) Fisher ER, Palekar AS, Gregorio RM, Paulson JD. Mucoepidermoid and squamous cell carcinomas of breast with reference to squamous metaplasia and giant cell tumors. Am J Surg Pathol 1983 ; 7(1):15-27.

(132) Eusebi V, Lamovec J, Cattani MG, Fedeli F, Millis RR. Acantholytic variant of squamous-cell carcinoma of the breast. Am J Surg Pathol 1986 ; 10(12):855-861.

(133) Banerjee SS, Eyden BP, Wells S, McWilliam LJ, Harris M. Pseudoangiosarcomatous carcinoma : a clinicopathological study of seven cases. Histopathology 1992 ; 21(1):13-23.

(134) Van Hoeven KH, Drudis T, Cranor ML, Erlandson RA, Rosen PP. Low-grade adenosquamous carcinoma of the breast. A clinocopathologic study of 32 cases with ultrastructural analysis. Am J Surg Pathol 1993 ; 17(3):248-258.

(135) Wargotz ES, Norris HJ. Metaplastic carcinomas of the breast. IV. Squamous cell carcinoma of ductal origin. Cancer 1990 ; 65(2):272-276.

(163) Koker MM, Kleer CG. p63 expression in breast cancer : a highly sensitive and specific marker of metaplastic carcinoma. Am J Surg Pathol 2004 ; 28(11):1506-1512.

(214) Aulmann S, Schnabel PA, Helmchen B, Dienemann H, Drings P, Otto HF et al. Immunohistochemical and cytogenetic characterization of acantholytic squamous cell carcinoma of the breast. Virchows Arch 2005 ; 446(3):305-309.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.