» VULVE HYPERPLASIE DES CELLULES MALPIGHIENNES

HYPERPLASIE DES CELLULES MALPIGHIENNES


l’hyperplasie squameuse : surtout de 30 à 60 ans avec une vulve rose ou rouge, qui se caractérise par une acanthose avec stratum granulosum proéminent, une hyperkératose et une inflammation chronique minime dermique. Absence d’atypie.
Il existe des cas où on retrouve un mélange d’aspect de lichen scléreux et d’hyperplasie squameuse qui est dénommé dystrophie vulvaire mixte.
 
Hypertrophie vulvaire avec lymphoedème : Archives 2000 ;124:1697
Histologie  : prolifération hypocellulaire de fibroblastes sur un stroma oedémateux ou myxoïde, collagène périvasculaire, lymphatiques ectasiques tortueux ; pas de vaisseaux épaissis
Images histologiques  : image1, image2, image3
Diagnostic différentiel  : angiomyxome agressif

(1) Rosai J. Ackerman’s surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996. p. 616-66.

(2) Kurman RJ.Kurman RJ, ed. Blaustein’s pathology of the female genital tract. third ed. New York : Springer verlag ; 1987.

(3) Hewitt J, Pelisse M, Paniel B. Maladies de la vulve. second ed. Paris : McGraw-Hill ; 1987.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.