» VULVE Carcinome épidermoïde basaloïde

Carcinome épidermoïde basaloïde


Le carcinome squameux basaloïde (5 ;25 ;26) présente un aspect tout à fait identique à sa contrepartie du tractus aérodigestif supérieur (voir basaloide squameux). On note une palissade périphérique marquée avec dans certains cas des aspects évocateurs de cylindrome. Les cellules sont petites, ressemble au CIN du col, association à l’HPV 16.
L’extension se fait essentiellement aux ganglions régionaux inguinaux dans près de 20% des cas. Les tumeurs du clitoris ont tendance à aller métastaser directement dans les ganglions profonds. Images histologiques : #0, #1, #2, #3, #4, #5, #6

Le traitement habituel est la vulvectomie radicale avec curage ganglionnaire bilatéral. Le pronostic à 5 ans varie de 50 à 75%. Les facteurs pronostiques importants sont bien sûr le stade, le diamètre, la profondeur de l’invasion avec le statut ganglionnaire.<

(5) Kurman RJ, Ronnett BM, Sherman ME, Wilkinson EJ. Tumors of the cervix, vagina and vulva. Fourth series ed. Washington, DC : American registry of pathology, 2010.
(25) Merino MJ, LiVolsi VA, Schwartz PE, Rudnicki J. Adenoid basal cell carcinoma of the vulva. Int J Gynecol Pathol 1982 ; 1(3):299-306.
(26) Kurman RJ, Toki T, Schiffman MH. Basaloid and warty carcinomas of the vulva. Distinctive types of squamous cell carcinoma frequently associated with human papillomaviruses. Am J Surg Pathol 1993 ; 17(2):133-145.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.