» VULVE Angiomyxome superficiel

Angiomyxome superficiel


Angiomyxome superficiel : (5 ;32 ;39-41)
Caractères généraux : Age : de 0 à 82 ans (41 ans). Taille : 1 à 5 centimètre 1 (2,3 centimètres). Prédominance masculine (1,5/1).
Topographie  : surtout tronc tête et cou, membres inférieurs, parfois région génitale.
Macroscopie : lésion nodulaire ou polypoïde pouvant survenir dans le cadre d’un syndrome de Carney.
Histologie  : lésion dermique, atteinte sous cutanée variable (2 cas sur trois) Tumeur mal limitée, extension diffuse dans les tissus adjacents, architecture focalement lobulaire ou multinodulaire. Stroma myxoïde marqué, cellularité faible a modérée, de cellules fibroblastiques allongées ou stellaires, à cytoplasme peu abondant éosinophile, mal limité, parfois cellules plus arrondies et dodues. Discret infiltrat inflammatoire de lymphocytes, histiocytes, et de polynucléaires neutrophiles, (sans notion d’ulcère ou de nécrose) Vascularisation marquée sous forme de vaisseaux fins curvilignes, arborisés, dans quelques cas, structures épithéliales correspondant à des follicules pileux piégés, possibilité de cellules bi ou multinucléées , rares pseudo inclusions nucléaires.
Immunohistochimie : desmine -, S100 -, actine -, CK -, vimentine +, parfois CD 34 + (39)
Diagnostic différentiel :
- angiomyxome agressif qui est plus grand et profond, pas de structures épithéliales
- mucinose cutanée focale, pas d’architecture lobulaire ni inflammation ni structures épithéliales
- kyste mucoïde cutané, se voit au doigts
- neurothécome, agencement plus lobulaire, cellules plus dodues, S100 +
- neurofibrome myxoïde, noyaux ondulants, S100 +
- PLS myxoïde, plus profond, vaisseaux plexiformes et lipoblastes
- Myxofibrosarcome, plus d’atypies et d’hyperchromasie
Récidives dans 40% des cas
 
(5)  Kurman RJ, Ronnett BM, Sherman ME, Wilkinson EJ. Tumors of the cervix, vagina and vulva. Fourth series ed. Washington, DC : American registry of pathology, 2010.

(32) Weiss SW, Goldblum JR.Weiss SW, Goldblum JR, eds. Enzinger and Weiss’s Soft tissue tumors. 4th ed. St Louis : Mosby ; 2001.
(39) Fetsch JF, Laskin WB, Tavassoli FA. Superficial angiomyxoma (cutaneous myxoma) : a clinicopathologic study of 17 cases arising in the genital region. Int J Gynecol Pathol 1997 ; 16(4):325-34.
(40) Allen PW, Dymock RB, MacCormac LB. Superficial angiomyxomas with and without epithelial components. Report of 30 tumors in 28 patients. Am J Surg Pathol 1988 ; 12(7):519-30.
(41) Calonje E, Guerin D, McCormick D, Fletcher CD. Superficial angiomyxoma : clinicopathologic analysis of a series of distinctive but poorly recognized cutaneous tumors with tendency for recurrence. Am J Surg Pathol 1999 ; 23(8):910-7.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.