» VAGIN AUTRE TUMEUR BENIGNE

AUTRE TUMEUR BENIGNE



Rhabdomyome (5) : se voit de 30 à 48 ans, masse isolée bien limitée polypoïde de 1 à 11 cm.
Histologie  : rhabdomyoblastes matures, ovales ou en courroies avec doubles striations, ni mitoses ni atypies, formant des bouquets entrecroisés orientés au hasard, rares mitoses, pas de couche cambiale.


Sinon, ont été décrits au niveau du vagin des léiomyomes [Imagerie, histologie : #0] (tumeur mésenchymateuse la plus fréquente, près de 300 cas décrits (à tout âge de 19 à 72 ans avec une moyenne de 44 ans), fibromes, tumeurs à cellules granuleuses,, angiomyxomes agressifs (voir tissus mous), hémangiomes, bourgeons charnus télangiectasiques, hémangiopéricytomes, tumeurs glomiques, tumeurs adénomatoïdes, kystes dermoïdes (voir ovaire), tumeurs de Triton bénignes, angiomyolipomes, schwannomes, neurofibromes AJSP 1989 ;13:873,, nÊvi bleus ou autres, tumeurs de Brenner et tumeurs annexielles féminines d'origine wolffienne.


Angiomyofibroblastome Mod Path 1996 ;9:284, AJSP 1992 ;16:373 ( voir vulve)





(1) Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996. p. 616-66.

(2) Kurman RJ.Kurman RJ, ed. Blaustein's pathology of the female genital tract. third ed. New York : Springer verlag ; 1987.

(3) Robboy SJ, Welch WR. Selected topics in the pathology of the vagina. Hum Pathol 1991 ; 22(9):868-76.

(5) Pathology and Genetics of Tumor of the Breast and Female Genital Organs. International Agency for Research on Cancer (IARC) - Lyon, 13-112. 2003. IARC Press. WHO Classification of Tumors. Tavassoli, FA and Devilee, P.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.