» COL UTERIN Atypies épithéliales malpighiennes

Atypies épithéliales malpighiennes


Les lésions malpighiennes (3)
Le terme d’atypie cytologique désigne des altérations, le plus souvent non spécifiques, de cellules malpighiennes ou glandulaires pouvant être induites par une infection, un traumatisme ou des stimuli physiques ou chimiques (radio ou chimiothérapie).
Certaines altérations sont spécifiques, permettant d’orienter le diagnostic étiologique.
La présence de quelques éléments inflammatoires sur un FCV n’est pas pathologique, notamment en période périmenstruelle.
Cytologie  : placards cohésifs monocouche +/- bien limités (parfois impression de syncytium), persistance de la polarité, noyaux uniformes, chromatine fine, noyaux hypo- à hyperchromatiques, gros nucléole ; fond inflammatoire chronique ; parfois multinucléation
Si présence d’atypies penser à un ASCUS
Images :  :#1 ; #2 ; #4 ; #5 ; #6 ; #7 ; #8 ; HSIL not repair, Thin-prep -#5 ; #6 ; #7 ; #8
 
Les lésions ASCUS (atypical squamous cells of undetermined significance)
Par définition, ce sont des anomalies qui sont trop marquées pour être attribuées à des modifications réactionnelles mais qui sont trop peu représentées quantitativement ou qualitativement pour permettre un diagnostic de néoplasie intraépithéliale.
Les critères d'une lésion ASCUS sont :
des noyaux augmentés de taille, avec une taille nucléaire correspondant à deux fois la taille d'un noyau de cellule malpighienne intermédiaire, avec une légère augmentation du N/C.
des noyaux irréguliers en taille et en forme, avec des binucléations parfois présentes
un léger hyperchromatisme mais avec une chromatine de répartition respectée, sans granulation
les contours nucléaires sont réguliers, des irrégularités légères sont parfois observées.
 
Le pourcentage de diagnostic d'ASCUS ne doit pas dépasser de trois fois le pourcentage de diagnostic de néoplasie intraépithéliale.
 
A noter que les cellules malpighiennes présentant quelques anomalies faisant suspecter une infestation à HPV sans qu'elle puisse être affirmée doivent être classées en ASCUS.
ertains aspects morphologiques de FCV atrophiques sont tellement marqués, qu'une néoplasie intraépithéliale ne peut être exclue. Le diagnostic d'ASCUS dans le cadre d'un FCV atrophique est porté quand il existe des noyaux augmentés de taille avec une hyperchromasie, une irrégularité des contours nucléaires ou de la répartition de la chromatine, un pléomorphisme marqué de la forme des cellules fusiformes ou en têtard. Un traitement oestrogénique puis un contrôle cytologique peuvent aider au diagnostic, les lésions réactionnelles à une atrophie régressant et les lésions néoplasiques persistant.
Les lésions d'hyperkératose caractérisées par des cellules malpighiennes matures anucléées et les lésions parakératosiques caractérisées par de petites cellules malpighiennes polygonales avec un cytoplasme dense orangeophile ou éosinophiles et un petit noyau pycnotique sont a considérer comme des lésions bénignes réactionnelles. Cependant, quand il s'y associe une irrégularité de la forme des cellules, et/ou une augmentation de la taille des noyaux ou une hyperchromasie, le FCV est considéré comme ASCUS ou néoplasie intraépithéliale selon le degré des anomalies.
http://www.pathologyoutlines.com/topic/cervixcytologyatypicalsquamouscells.html
(3) Marsan C, Verdier MM. La terminologie en cytologie cervico-vaginale de Papanicolaou à Bethesda. Rev Fr Lab 224, 99-103. 1991.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.