» COL UTERIN METAPLASIE TRANSITIONNELLE

METAPLASIE TRANSITIONNELLE


La métaplasie transitionnelle (40) Mod Path 2000 ;13:252 peut être confondue avec une néoplasie intraépithéliale. Se voit chez la patiente post ménopausée, moyenne d’âge 67 ans. Rarement sous hormonothérapie substitutive. Se voit aussi bien dans l’exocol qu’au niveau du vagin. Histologiquement, l’épithélium est hyperplasique avec absence de maturation, noyaux allongés, effilés avec fentes longitudinales, orientés verticalement dans les couches profondes et horizontalement en flux dans les couches superficielles. Plus rarement sous forme de nids dans le stroma ou d’invagination de la muqueuse dans le stroma. Rapport N/C faible, peu ou pas de mitoses et peu ou pas d’atypies. A ne pas confondre avec une néoplasie (28). Images : #1 ; #2 ; #3 ; #4
Cytologie : amas de cellules avec flux, noyaux benoîts, ovales avec fentes longitudinales, parfois halos périnucléaires et contours frippés. Images : #0 ;


(40) Kurman RJ, Ronnett BM, Sherman ME, Wilkinson EJ. Tumors of the cervix, vagina and vulva. Fourth series ed. Washington, DC : American registry of pathology, 2010.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.