» COL UTERIN Arias- Stella (modifications de )

Arias- Stella (modifications de )


Les atypies d’Arias-Stella (30 ;47)
Archives 1992 ;116:943 s’observent fortuitement dans 9 à 37.5% des glandes endocervicales au cours de 1er trimestre de la grossesse (Adv Anat Pathol 2002 ;9:12) (atteinte soit des glandes superficielles, soit profondes soit de toute l’épaisseur de la muqueuse (45%), peut se voir dans la trompe de Fallope). Les glandes endocervicales sont bordées par des cellules polyédriques, avec des noyaux de grande taille, hyperchromatiques et un cytoplasme abondant éosinophile ou contenant de larges vacuoles claires. Dans ¾ des cas, certaines cellules sont en clou de tapissier. Possibilité de papilles délicates filiformes (70%), touffes intraglandulaires (90%), rarement prolifération intraglandulaire parfois solide ou cribriforme, inclusions intranucléaires éosinophiles dans 55% des cas. 5 variantes décrites (Adv Anat Pathol 2002 ;9:12) avec atypies minimes en foyers limités en début de grossesse, de type phase sécrétoire précoce, de type sécrétoire avec abondante vacuolisation cytoplasmique et grands noyaux hyperchromatiques, de type régénératif ou prolifératif, gros noyaux vésiculaires à chromatine granulaire : à cellules monstrueuses.
Images  : #0 ; #1 ; #2#3, #4, #5, #6,

On peut les retrouver sur cytologie ou vu les atypies on les confond avec de l’adénocarcinome. Cette lésion s’observe surtout dans l’endomètre sécrétoire au cours d’une grossesse eu- ou ectopique, sur endométriose, polypes, trompes, adénose vaginale, kystes paratubaires et ovariens et cystadénome mucineux (Adv Anat Pathol 2002 ;9:12, Int J Gynecol Pathol 1982 ;1:145)..
Cytologie : cytomégalie avec cytoplasme dense variable, nucléomégalie, N/C élevé, noyaux ronds/ovales, chromatine floue, inclusions nucléaires fréquentes Diagnostic différentiel : Carcinome à cellules claires : masse tumorale avec desmoplasie, infiltrant avec glandes réparties irrégulièrement, atypies nettes uniformes, N / C élevé, mitoses (pas dans Arais Stella) (Am J Surg Pathol 2004 ;28:608), remaniements post-thérapeutiques carcinome séreux papillaire http://www.pathologyoutlines.com/topic/cervixcytologyAriasStella.html
http://www.pathologyoutlines.com/topic/cervixariasstella.html
NB : l’adénose peut se voir également sue le col dans le contexte d’un traitement de la mère par DES (Cochrane Database Syst Rev 2003 ;(3):CD004271, Int J Childbirth Educ 1992 ;7:21) :
Images
http://pathologyoutlines.com/cervix.html#adenosisofcervix


Le diagnostic différentiel avec un adénocarcinome à cellules claires se fait sur la notion d’une grossesse, la rareté des mitoses, l’absence de stroma réaction ou d’invasion (qui sont les critères les plus importants)(47), une architecture tubulo-kystique, papillaire ou solide accroît la confusion avec le carcinome à cellules claires. Dans l’Arias-Stella au faible grossissement, les glandes ont une distribution normale, ce critère est perdu dans les polypes. Avec l’adénocarcinome in situ sur l’absence de mitoses.

(20) Wright TC, Ferenczy A. benign diseases of the cervix. In : Kurman RJ, ed. Blausteins’s Pathology of the female genital tract. 5th ed. New-York : Springer Verlag ; 2001. p. 225-52.

(30) Young RH, Clement PB. Pseudoneoplastic lesions of the lower female genital tract. Pathol Annu 1989 ; 24 Pt 2:189-226.:189-226.

(47) Nucci MR, Young RH. Arias-Stella reaction of the endocervix : a report of 18 cases with emphasis on its varied histology and differential diagnosis. Am J Surg Pathol 2004 ; 28(5):608-612.
 


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.