» COL UTERIN Autres tumeurs malignes dont des sarcomes divers

Autres tumeurs malignes dont des sarcomes divers


Il a été décrit des sarcomes (0,5% des tumeurs malignes (1)) dont des léiomyosarcomes (mêmes critères que pour les formes utérines, à différencier des nodules post opératoires Images  : #1, #2, #3, #4, sarcomes endocervicaux indifférenciés (tumeurs polypoïdes ou infiltrantes indifférenciées à petites cellules fusiformes ou stellaires, mal limitées), des MPNST, ainsi que des PNET (2-6) de structure classique, plasmocytomes (cytologie), et PEComes ( Images histologiques  : #0, #1, HMB45+).
Rhabdomyosarcomes botryoïdes (9-12), dont certains alvéolaires (13 ;14) : série de 14 cas moyenne de 12.4 ans (9 mois à 32 ans, peut parfois se voir après 50 ans) Mod Pathol. 2012 Apr ;25(4):602-14 Autre série de 20 cas de l’adulte de 20 à 89 ans (moyenne de 44.4 ans) Am J Surg Pathol. 2013 Mar ;37(3):344-55.
Macroscopie  : les cas botryoïdes forment des grappes du col dans le vagin ; surface luisante, translucide, se présente dans 12/14 cas Mod Pathol. 2012 Apr ;25(4):602-14, comme un polype à l’orifice cervical de 1.5-5cm
Histologie  : classique (voir tissus mous), d’histologie classique avec cambium layer de rhabdomyoblastes primitifs et différenciés sous l’épithélium et autour des glandes endocervicales, cartilage bénin dans 43% des cas, chez les petits enfants, parfois peu d’atypies les rhabdomyoblastes se mêlant au stroma immature, cellulaire.
Dans 2 cas blastome pleuropulmonaire antérieur ou concomitant.
Diagnostic différentiel  : adénosarcome (femmes jeunes, condensation des cellules stromales sous l’épithélium de surface et autour des glandes, aspect en feuille du fait des kystes et invaginations), tumeur maligne mixte mullérienne et sarcome du stroma endométrial, polype pseudosarcomateux (femme plus âgée, petite lésion isolée, charnue
Images  : couche cambiale + stroma oedémateuxstroma oedémateux ;
Pronostic  : bon dans les formes limitées (meilleur que dans les forme vaginales) sans invasion significative
http://www.pathologyoutlines.com/topic/cervixrhabdomyosarcoma.html
Sarcome alvéolaire cervical Mod Path 1989 ;2:676(12) :
Macroscopie  : solide, moyenne de 4 cm (1-10 cm) ; nodule friable irrégulier, limité,
Histologie  : (voir tissus mous). Images  : cristaux PAS+ #1 ; #2
Diagnostic différentiel  : carcinome rénal métastatique (souvent papillaire/kystique, cytoplasme + clair, PAS diastase sensible), paragangliome (nids solides de cellules neuroendocrines entourées de cellules sustentaculaires S100+ ; pas de marqueurs musculaires, pas de cristaux PAS+ diastase résistants)
http://www.pathologyoutlines.com/topic/cervixalveolarsoftpartssarcoma.html

Tumeurs du sinus endodermique (15) (Pediatr Radiol 1993 ;23:57, Indian J Cancer 1996 ;33:43), plus fréquent dans le vagin, surtout entre 1 et 2 ans avec pertes sanguinolentes et AFP élevé
Macroscopie  : partiellement érodé, pédiculé, mou et friable
Histologie  : (voir ovaires). Images : aspect microkystique ; Schiller-Duval
http://www.pathologyoutlines.com/topic/cervixyst.html
Tumeurs de Wilms (16) : <10 cas du col avec masse cervicovaginale chez des filles dans la seconde décennie (Archives 1985 ;109:371, Gynecol Oncol 2000 ;76:107, J Pediatr Hematol Oncol 1999 ;21:548, Int J Gynecol Pathol 1998 ;17:277)
Macroscopie  : masse grise, solide, rugueuse à gélatineuse
Histologie  : classique triphasique avec blastème, zones épithéliales et mésenchyme
http://www.pathologyoutlines.com/topic/cervixwilms.html
Sarcomes du stroma endométrial  : post-ménopause (moyenne de 54 ans, de 29 à 72 ans), le plus souvent extension d’un primitif utérin. Histologie classique (voir utérus).
Cytologie :petites cellules rondes malignes, parfois en comète, nucléolées et diathèse tumorale (Acta Cytol 1981 ;25:272). http://www.pathologyoutlines.com/topic/cervixcytologystromalsarcoma.html
http://www.pathologyoutlines.com/topic/uterusESS.html

Rares choriocarcinome du col, présumés résultés d’une grossesse cervicale ou de l’implantation de tissu molaire intra-utérin. Ils ont la même évolution et le même pronostic que les choriocarcinome intra-utérins(17 ;18).
Il a été rapporté un adénocarcinome cervical présentant une différenciation hépatoïde avec marquage des cellules par l’AFP et par l’HCG en immunohistochimie (19).
Reference List
(1) Pathology and Genetics of Tumor of the Breast and Female Genital Organs. International Agency for Research on Cancer (IARC) - Lyon, 13-112. 2003. IARC Press. WHO Classification of Tumors. Tavassoli, FA and Devilee, P.
(2) Cenacchi G, Pasquinelli G, Montanaro L, Cerasoli S, Vici M, Bisceglia M et al. Primary endocervical extraosseous Ewing’s sarcoma/PNET. Int J Gynecol Pathol 1998 ; 17(1):83-88.
(3) Tsao AS, Roth LM, Sandler A, Hurteau JA. Cervical primitive neuroectodermal tumor. Gynecol Oncol 2001 ; 83(1):138-142.
(4) Pauwels P, Ambros P, Hattinger C, Lammens M, Dal Cin P, Ribot J et al. Peripheral primitive neuroectodermal tumour of the cervix. Virchows Arch 2000 ; 436(1):68-73.
(5) Horn LC, Fischer U, Bilek K. Primitive neuroectodermal tumor of the cervix uteri. A case report. Gen Diagn Pathol 1997 ; 142(3-4):227-230.
(6) van de RM, Kamel OW, Chang PP, Lee A, Warnke RA, Salhany KE. Primary low-grade endometrial B-cell lymphoma. Am J Surg Pathol 1997 ; 21(2):187-194.
(7) Harris NL, Scully RE. Malignant lymphoma and granulocytic sarcoma of the uterus and vagina. A clinicopathologic analysis of 27 cases. Cancer 1984 ; 53(11):2530-2545.
(8) Young RH, Harris NL, Scully RE. Lymphoma-like lesions of the lower female genital tract : a report of 16 cases. Int J Gynecol Pathol 1985 ; 4(4):289-299.
(9) Benson RJ, Tan LT. Radiation-induced malignant melanoma of the cervix. Clin Oncol (R Coll Radiol ) 2000 ; 12(4):234-237.
(10) Abell MR, Ramirez JA. Sarcomas and carcinosarcomas of the uterine cervix. Cancer 1973 ; 31(5):1176-1192.
(11) Ferguson SE, Gerald W, Barakat RR, Chi DS, Soslow RA. Clinicopathologic Features of Rhabdomyosarcoma of Gynecologic Origin in Adults. Am J Surg Pathol 2007 ; 31(3):382-389.
(12) Kurman RJ, Ronnett BM, Sherman ME, Wilkinson EJ. Tumors of the cervix, vagina and vulva. Fourth series ed. Washington, DC : American registry of pathology, 2010.
(13) Nielsen GP, Oliva E, Young RH, Rosenberg AE, Dickersin GR, Scully RE. Alveolar soft-part sarcoma of the female genital tract : a report of nine cases and review of the literature. Int J Gynecol Pathol 1995 ; 14(4):283-292.
(14) Ferguson SE, Gerald W, Barakat RR, Chi DS, Soslow RA. Clinicopathologic Features of Rhabdomyosarcoma of Gynecologic Origin in Adults. Am J Surg Pathol 2007 ; 31(3):382-389.
(15) Pathology and Genetics of Tumor of the Breast and Female Genital Organs. International Agency for Research on Cancer (IARC) - Lyon, 13-112. 2003. IARC Press. WHO Classification of Tumors. Tavassoli, FA and Devilee, P.
(16) Pathology and Genetics of Tumor of the Breast and Female Genital Organs. International Agency for Research on Cancer (IARC) - Lyon, 13-112. 2003. IARC Press. WHO Classification of Tumors. Tavassoli, FA and Devilee, P.
(17) Yahata T, Kodama S, Kase H, Sekizuka N, Kurabayashi T, Aoki Y et al. Primary choriocarcinoma of the uterine cervix : clinical, MRI, and color Doppler ultrasonographic study. Gynecol Oncol 1997 ; 64(2):274-278.
(18) Lema VM, Makanani BS, Saukila T. Antepartum and postpartum haemorrhage in primary cervical choriocarcinoma : case report. East Afr Med J 1997 ; 74(9):600-602.
(19) Shintaku M, Kariya M, Shime H, Ishikura H. Adenocarcinoma of the uterine cervix with choriocarcinomatous and hepatoid differentiation : report of a case. Int J Gynecol Pathol 2000 ; 19(2):174-178.
(20) Shih IM, Kurman RJ. Epithelioid trophoblastic tumor : a neoplasm distinct from choriocarcinoma and placental site trophoblastic tumor simulating carcinoma. Am J Surg Pathol 1998 ; 22(11):1393-1403.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.