» COL UTERIN CARCINOME ADENOSQUAMEUX

CARCINOME ADENOSQUAMEUX


Carcinome adénosquameux (49) :
5 à 25% des cancers cervicaux, plus fréquent si grossesse
Histologie : mélange de carcinome malpighien avec des zones bien différenciées et d’adénocarcinome avec des glandes malignes (ne pas confondre avec un endométrioïde avec métaplasie malpighienne). La mucine est de siège intracellulaire ou située dans le stroma sous forme de plages de taille variée. Images histologiques
Il a été décrit une forme à cellules claires associée à l’HPV 18 (105).
Il existe une forme à cellules claires avec des cellules bien limitées à cytoplasme clair ou vacuolé, riches en glycogène, pas de structures papillaires ou tubulokystiques ou de cellules en clou de charpentier. Images : Adénosquameux du col utérin : #0, #1, #2, #3
Diagnostic différentiel : carcinome malpighien avec mucine focale, carcinome adénoïde basal (Pathol Int 2005 ;55:445), extension d’un adénocarcinome endométrial, adénocarcinome avec in situ
Le pronostic est plus mauvais que pour les adénocarcinomes mais uniquement en cas de stade avancé (132).
Une entité particulière a été individualisée sous le terme de glassy cell carcinoma (glassy cell carcinoma )

Carcinome mucoépidermoïde (49 ; 62) : considéré comme une variante d’adénosquameux pouvant représenter jusqu’à 1/3 des carcinomes cervicaux, la composante squameuse est habituellement non kératinisante à grandes cellules ou focalment kératinisante avec des cellules muqueuses au centre des lobules ou nids. En fait de nombreux carcinomes malpighiens peuvent présenter une mucosécrétion focale. Comme le pronostic n’est pas différent du carcinome squameux ; cette entité n’est plus reconnue par la nouvelle classifiscation de l’OMS (49).


(49) Pathology and Genetics of Tumor of the Breast and Female Genital Organs. International Agency for Research on Cancer (IARC) - Lyon, 13-112. 2003. IARC Press. WHO Classification of Tumors. Tavassoli, FA and Devilee, P

(62) Wright TC, Ferenczy A, Kurman RJ. Carcinomas and other tumors of the cervix. In : Kurman RJ, ed. Blausteins’s Pathology of the female genital tract. 5th ed. New-York : Springer Verlag ; 2001. p. 325-81.

(103) Tsukahara Y, Kato J, Sakai Y, Ishii J, Fukuta T. Clinicopathologic study of adenosquamous carcinoma of the uterine cervix. Nippon Sanka Fujinka Gakkai Zasshi 1983 ; 35(12):2387-94.

(104) Dinges HP, Werner R, Waidecker F. [Mucoepidermoid carcinoma of the cervix uteri]. Zentralbl Gynakol 1977 ; 99(7):396-403.

(105) Fujiwara H, Mitchell MF, Arseneau J, Hale RJ, Wright TC, Jr. Clear cell adenosquamous carcinoma of the cervix. An aggressive tumor associated with human papillomavirus-18. Cancer 1995 ; 76(9):1591-600.

(106) Pak HY, Yokota SB, Paladugu RR, Agliozzo CM. Glassy cell carcinoma of the cervix. Cytologic and clinicopathologic analysis. Cancer 1983 ; 52(2):307-12.

(132) Farley JH, Hickey KW, Carlson JW, Rose GS, Kost ER, Harrison TA. Adenosquamous histology predicts a poor outcome for patients with advanced-stage, but not early-stage, cervical carcinoma. Cancer 2003 ; 97(9):2196-2202.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.