» CORPS UTERIN Pseudotumeur inflammatoire

Pseudotumeur inflammatoire


pseudotumeurs inflammatoires (66 ;67), Arch Pathol Lab Med. 2012 Jun ;136(6):623-6 (voir tissus mous), 16 cas décrits, entre 6 et 73 ans dont une série de 10 cas Am J Surg Pathol. 2015 Feb ;39(2):157-68, mesurant de 1 à 12 cm de grand axe, polypoïde dans 3 cas, sinon masse volumineuse, infiltrante, irrégulière, myofibroblastes fusiformes et épithélioïdes d’agencement +/- fasciculaire et infiltrat lymphoplasmocytaire sur fond +/- myxoïde, pas d’atypie ni de mitoses, ALK + cytoplasmique (négatif dans les léiomyomes, léiomyosarcomes, sarcomes du stroma endométrial, carcinosarcomes) et en FISH, CD10 et actine + mais d’intensité variable. Dans la série de 10 cas, 3 cas agressifs (extension extra-utérine, récidive ou métastase), mais ils sont plus grands, plus myxoïdes, avec mitoses / nécrose Am J Surg Pathol. 2015 Feb ;39(2):157-68.

66) Gilks CB, Taylor GP, Clement PB. Inflammatory pseudotumor of the uterus. Int J Gynecol Pathol 1987 ; 6(3):275-286.

(67) Rabban JT, Zaloudek CJ, Shekitka KM, Tavassoli FA. Inflammatory myofibroblastic tumor of the uterus : a clinicopathologic study of 6 cases emphasizing distinction from aggressive mesenchymal tumors. Am J Surg Pathol 2005 ; 29(10):1348-1355.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.