» OVAIRE KYSTE FOLLICULAIRE SIMPLE

KYSTE FOLLICULAIRE SIMPLE


Clinique  : le plus souvent asymptomatique, parfois douleur (rupture, torsion) ou inconfort abdominale (dyspareunie), troubles fonctionnels digestifs ou urinaires, règles irrégulières.
Imagerie  : Echographie, les kystes simples ne présentent pas d’échos internes, à paroi lisse, les kystes multiloculaires peuvent avoir une paroi épaisse et des projections intraluminales, l’échodoppler pulsé ne différencie pas bien les lésions fonctionnelles des cancers précoces, le scanner donne de moins bons résultats que l’échographie ou la RMN dans les lésions kystiques.
Lors de l’intervention chirurgicale les buts sont : de confirmer le diagnostic de kyste, d’éliminer un carcinome, de prélever du liquide pour la cytologie, d’enlever le kyste dans sa totalité pour permettre un examen pathologique, d’évaluer le reste du pelvis. Images : #0
Kyste folliculaire solitaire : lésion la plus fréquente de la femme non enceinte en particulier autour de la ménarche et de la ménopause, peut cependant se voir à tout âge y compris chez l’enfant et le nouveau né. Des formes isolées multiples peuvent faire partie du syndrome de Mc Cune Albright (dysplasie fibreuse polyostique pigmentation mélanique cutanée et hyperactivité endocrine). De même association possible à une mucoviscidose.
De même, on peut retrouver au niveau de l’ovaire des kystes du corps jaune qui se développent uniquement durant la période d’activité sexuelle.
Clinique : la plupart de ces kystes sont asymptomatiques et découverts lors d’examens complémentaires d’autres pathologies. Possibilité de masse annexielle palpable ou de manifestations endocrines liées à une hyperactivité oestrogénique telle que précocité isosexuelle ou pseudoprécocité, troubles des règles, aménorrhées, hémorragies post ménopausées et hyperplasies endométriales. De façon exceptionnelle, ces kystes se rompent avec douleurs abdominales et hémopéritoine. Possibilité de torsion et d'hémorragie
Imagerie  : en échographie image liquidienne de 3 à 6 voire 10 cm, à parois fines, régulières, sans végétation non cloisonnée. Régression spontanée ou sous traitement freinateur, en 1 à 3 mois. En cas de régression incomplète, une ponction écho-guidée avec analyses biochimique et cytologique du contenu, peut être proposée. Un taux élevé d’œstradiol, > taux sanguin, un taux de CA 125 bas et l'absence de cellules suspectes, sont en faveur du kyste fonctionnel.
Macroscopie : les deux types de kystes sont à parois fines, surface lisse uniloculaire, de 3 à 8 cm, parfois plus volumineux, les plus volumineux prédominant durant la grossesse et le post-partum, les kystes du corps jaune se différenciant par la présence d’une bordure convolutée jaune. Images  : #1, #2, #3, #4
Histologie : le kyste folliculaire est bordé par une couche interne de cellules de la granulosa partiellement desquamées et une couche externe de cellules de la thèque interne. Dans les cas où les deux couches sont lutéinisées la distinction se fait par une coloration de la réticuline montrant un réseau fibrillaire dense autour des cellules thécales alors que les kystes de corps jaune montrent un revêtement convoluté de grandes cellules de la granulosa lutéinisées couches externes de petites cellules thécales internes lutéinisées, la couche la plus interne étant constituée de tissu conjonctif. De façon typique lors de la grossesse on retrouve dans le kyste du corps jaune des corps hyalins et des calcifications dans la couche des cellules de la granulosa. Images : #0, #1, inhibine, #0
Cytologie : parfois très cellulaire, parfois atypies
(1) Clement PB. Non neoplastic lesions of the ovary. In : Kurman RJ, ed. Blausteins's Pathology of the female genital tract. 5th ed. New-York : Springer Verlag ; 2001. p. 675-727.

(4) Kreuzer GF, Paradowski T, Wurche KD, Flenker H. Neoplastic or nonneoplastic ovarian cyst ? The role of cytology. Acta Cytol 1995 ; 39(5):882-6.

(5) Selvaggi SM. Fine-needle aspiration cytology of ovarian follicle cysts with cellular atypia from reproductive-age patients. Diagn Cytopathol 1991 ; 7(2):189-92.


http://www.pathologyoutlines.com/ovary.html#follicularcysts
http://emedicine.medscape.com/article/795877-overview


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.