» OVAIRE Carcinome à cellules transitionnelles

Carcinome à cellules transitionnelles


Carcinomes transitionnels (37 ;138)(149) : cette forme est prédominante ou pure dans 6% des carcinomes ovariens, se voit surtout entre 50 et 70 ans, la clinique et la macroscopie sont similaires aux autres carcinomes ovariens.
Macroscopie  : 47% au stade 1, 40% bilatéraux (138), mesurant de 3 à 30 cm (moyenne 10 cm), le plus souvent solide et kystique. Image
Histologie  : l'aspect est celui d'un carcinome urothélial de la vessie, sans composante de Brenner bénin ou border line, revêtement multistratifié sous forme de travées épaisses ondulantes, de grandes structures papillaires, possibilité d'aspect en nids ou d'inflexion squameuse ou glandulaire, très souvent associé à un autre type de carcinome ovarien. Présence fréquente de microcavités pouvant contenir de la nécrose ou des débris sans orientation polaire des cellules, de la taille de corps de Call et Exner pouvant aboutir à des lumières glandulaires ou à des kystes. Le plus souvent grade 2 ou 3 avec des noyaux allongés, nucléolés, clivés (138).


Dans une série de 35 cas = 7% des carcinomes ovariens, 71% sont associés à du carcinome séreux papillaire et 17% à du carcinome endométrioïde, seuls 12% sont purs Am J Surg Pathol. 2013 Jul ;37(7):1091-9


A été décrit dans 10% des adénocarcinomes ovariens endométrioïdes (5% à 90% du volume tumoral) et peut être considéré comme une de ses variantes car : zones de transition, zones de différenciation squameuse mature ou immature, absence de WT1 ou de p53/p16 du séreux de haut grade et bon pronostic Am J Surg Pathol. 2013 Jan ;37(1):24-37.
Imageshistologiques : #1, #2, #3, #4
Immunohistochimie  : uroplakine-, thrombomoduline-, CK 13 et 20-, CK 7 +, WT1 + (82%) (75), une métastase d'origine urinaire est CK20 +, uroplakine +, thrombomoduline + (111), p53 +, p16 + EGFR-, Cycline D1-, Ras - (149), mutations de p 53. WT1+/ER+/PR+/IMP2+ dans les formes pures ou mixtes avec du séreux ou si séreux pur alors que tous les Brenner malins ou non sont WT1-/ER-/PR-/IMP2- Am J Surg Pathol. 2013 Jul ;37(7):1091-9.
Pronostic OS à 5 ans de 35%


(37) Pathology and Genetics of Tumor of the Breast and Female Genital Organs. International Agency for Research on Cancer (IARC) - Lyon, 13-112. 2003. IARC Press. WHO Classification of Tumors. Tavassoli, FA and Devilee, P.

(75) Lerwill MF. Current practical applications of diagnostic immunohistochemistry in breast pathology. Am J Surg Pathol 2004 ; 28(8):1076-1091.

(111) Azumi N, Czernobilsky B. Immunohistochemistry. In : Kurman RJ, editor. Blaustein's pathology of the female genital tract. New-York : Springer verlag, 2001 : 1251-1276.

(138) Eichhorn JH, Young RH. Transitional cell carcinoma of the ovary : a morphologic study of 100 cases with emphasis on differential diagnosis. Am J Surg Pathol 2004 ; 28(4):453-463
(149) Cuatrecasas M, Catasus L, Palacios J, Prat J, Zhao J, Epstein JI. Transitional cell tumors of the ovary : a comparative clinicopathologic, immunohistochemical, and molecular genetic analysis of Brenner tumors and transitional cell carcinomas. Am J Surg Pathol 2009 ; 33(4):556-567.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.