» OVAIRE Lymphome ovarien

Lymphome ovarien


Lymphome ovarien (1-5) Mod Path 2001 ;14:1093, Archives 1994 ;118:647  : Comme dans tous les lymphomes primitifs extra-ganglionnaires, le diagnostic de lymphome primitif de l’ovaire n’est posé qu’en l’absence d’atteinte ganglionnaire ou de localisation située ailleurs dans l’organisme hormis les ganglions de drainage direct de l’ovaire, la localisation secondaire étant beaucoup plus fréquente que les primitifs (90 % des cas) (6).

Macroscopie  : tumeur assez volumineuse de 2 à 25 cm, molle, grise ou blanche, capsule intacte, à surface lobulée avec des remaniements nécrotico-hémorragiques et une bilatéralité fréquente (50 à 60 %).

Histologie   : le plus souvent, le lymphome est d’architecture diffuse, parfois folliculaire, on peut retrouver des corps jaunes ou blancs qui sont entourés et parfois envahis par la tumeur, les diagnostics différentiels qui se posaient auparavant ne sont plus de mise actuellement grâce à l’immunohistochimie qui permet de porter assez facilement le diagnostic.

Plus de la moitié sont des Burkitt, 1/3 des diffus à grandes cellules, quelques lymphomes folliculaires : de faible grade / stade élevé / bcl2 + ou de haut grade / bas stade peu évolué / bcl2 – Am J Surg Pathol. 2011 Nov ;35(11):1691-9, dans d’autres séries forte prédominance de DLBCL Virchows Arch. 2015 Jan ;466(1):93-100.

Morphologiquement, le diagnostic différentiel peut se faire avec des métastases de carcinome peu différencié, des métastases d’un carcinome neuroendocrine, une tumeur de la granulosa ou d’un séminome, dans tous les cas, l’immunohistochimie permet le diagnostic différentiel. Images  : DLBCL, #1, #2, CD20 (fig 3), CD3 (fig 4), lymphome folliculaire,  lymphome lymphoblastique T précurseur,

 

Lymphome de Burkitt  : ce lymphome doit être traité à part, en effet, l’atteinte ovarienne est assez fréquente dans ce lymphome très lié à l’EBV qui s’observe essentiellement en Afrique chez des sujets jeunes (voir lymphome de Burkitt). Burkitt, #0, #1, #2,

Atteinte ovarienne par une leucémie (7) : l’atteinte ovarienne lors des leucémies est assez fréquente puisqu’elle est observée dans environ 30 à 50% des cas à l’autopsie, dans de rares cas, la leucémie de la localisation ovarienne est révélatrice, ceci se voit en particulier chez des enfants. Quelques cas décrits de chloromes (8). L’aspect macroscopique et histologique est similaire à celui du lymphome, le diagnostic est possible avec la chloroacétate estérase, CD34, CD 68 et CD 43. Rares cas décrits de plasmocytomes (9).. Images histologiques

http://www.pathologyoutlines.com/ovary.html#lymphoma

 

 

 

Reference List

 

 (1) Pathology and Genetics of Tumor of the Breast and Female Genital Organs. International Agency for Research on Cancer (IARC) - Lyon, 13-112. 2003. IARC Press. WHO Classification of Tumors. Tavassoli, FA and Devilee, P.

Ref Type : Serial (Book,Monograph)

 (2) Talerman A. Non specific tumors of the ovary, including mesenchymal tumors and malignant lymphomas. In : Kurman RJ, editor. Blausteins’s Pathology of the female genital tract. New-York : Springer Verlag, 2001 : 1035-1061.

 (3) Castaldo TW, Ballon SC, Lagasse LD, Petrilli ES. Reticuloendothelial neoplasia of the female genital tract. Obstet Gynecol 1979 ; 54(2):167-170.

 (4) Chorlton I, Norris HJ, King FM. Malignant reticuloendothelial disease involving the ovary as a primary manifestation : a series of 19 lymphomas and 1 granulocytic sarcoma. Cancer 1974 ; 34(2):397-407.

 (5) Monterroso V, Jaffe ES, Merino MJ, Medeiros LJ. Malignant lymphomas involving the ovary. A clinicopathologic analysis of 39 cases. Am J Surg Pathol 1993 ; 17(2):154-170.

 (6) Monterroso V, Jaffe ES, Merino MJ, Medeiros LJ. Malignant lymphomas involving the ovary. A clinicopathologic analysis of 39 cases. Am J Surg Pathol 1993 ; 17(2):154-170.

 (7) Pathology and Genetics of Tumor of the Breast and Female Genital Organs. International Agency for Research on Cancer (IARC) - Lyon, 13-112. 2003. IARC Press. WHO Classification of Tumors. Tavassoli, FA and Devilee, P.

Ref Type : Serial (Book,Monograph)

 (8) Oliva E, Ferry JA, Young RH, Prat J, Srigley JR, Scully RE. Granulocytic sarcoma of the female genital tract : a clinicopathologic study of 11 cases. Am J Surg Pathol 1997 ; 21(10):1156-1165.

 (9) Emery JD, Kennedy AW, Tubbs RR, Castellani WJ, Hussein MA. Plasmacytoma of the ovary : a case report and literature review. Gynecol Oncol 1999 ; 73(1):151-154.

 

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.