» CAVITE BUCCALE Carcinome épidermoïde acantholytique

Carcinome épidermoïde acantholytique


Carcinome épidermoïde acantholytique (adénoïde, pseudo-glandulaire, angiosarcomatoïde) Arch Pathol Lab Med.2014 Jun ;138(6):731-44 : prédominance masculine, la majorité des cas sont localisés dans la lèvre où il est vraisemblablement d’origine actinique (1)
Du fait de l’importante acantholyse présente des cavités pseudoglandulaires / alvéolaires, bordées de cellules néoplasiques aplaties, cubiques ou en clou de charpentier, qui peuvent former des tractus sinusoïdes, forte expression des CK, EMA, p63,
Il peut être confondu avec un adénocarcinome voire un angiosarcome (mais négativité de : CD 31 / CD 34, FVIII). Son pronostic semble être superposable à celui des carcinomes épidermoïdes classiques.

Reference List

 (1) Ferlito A, Devaney KO, Rinaldo A, Milroy CM, Carbone A. Mucosal adenoid squamous cell carcinoma of the head and neck. Ann Otol Rhinol Laryngol 1996 ; 105(5):409-413.

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.