» PROSTATE Hyperplasie cribrifome

Hyperplasie cribrifome


Hyperplasie cribriforme à cellules basales : prolifération microglandulaire de nombreuses petites glandes, de taille < aux glandes prostatiques normales, d'architecture cribriforme ou solide avec parfois un aspect pseudo-infiltrant trompeur. Il existe un stroma fibreux non inflammatoire très évocateur. Les massifs cribriformes sont constitués de 2 assises de cellules : des cellules mucosécrétantes minoritaires et des cellules basales majoritaires qui sont positives de façon intense, diffuse et continue avec l'anticorps anti-p63.

L'hyperplasie floride cribriforme à cellules basales avec nucléoles proéminents est un cas très particulier dans lequel l'architecture microglandulaire cribriforme est d'emblée trompeuse à faible grandissement. Les massifs sont cribriformes ou solides et sont constitués de cellules basales au cytoplasme réduit avec un noyau ovalaire dont les nucléoles sont très proéminents. Il n' y a cependant pas de stratification nucléaire.

Hyperplasie cribriforme à cellules claires : Observée au niveau de la zone de transition, l'hyperplasie cribriforme à cellules claires est accessible à la résection transurétrale de la prostate et visible sur les pièces de prostatectomie radicale.  Histologie : lésion pseudonodulaire non encapsulée, avec prolifération de glandes cribriformes, de taille proche des glandes prostatiques normales. Les massifs ont des contours le plus souvent réguliers, parfois plus irréguliers, et sont constitués à 100% de cellules claires au cytoplasme optiquement vide ou pâle sans atypie nucléo-cytoplasmique, ni nucléole ni pseudostratification. Les cellules basales sont le plus souvent bien visibles mais dans certains massifs, elles peuvent être difficiles à observer. Les lumières sont de taille variable, un peu irrégulières mais majoritaire ment arrondies
La forme mineure se voit dans près de 50% des hyperplasies nodulaires avec un degré variable de fusion des replis papillaires à l’intérieur des glandes. La forme floride ressemble à un PIN de haut grade cribriforme (multiples lumières à l’emporte-pièce (absence d’aspect anaplasique, absence de nucléole proéminent, couches basales évidentes soit en HE, soit en IHC, les cellules sont claires, de grande taille, cubocylindriques avec des noyaux petits, réguliers, arrondis)).
Images histologiques : ;image1, image2,#1, #2, #3


NB : l’adénose sclérosante, l’hyperplasie à cellules basales et l’hyperplasie cribriforme à cellules claires ne sont que des variantes d’hyperplasie nodulaire sans clinique particulière et ne correspondent pas à des entités prénéoplasiques (36).
Images histologiques :
(36) Ayala AG, Srigley JR, Ro JY, Abdul-Karim FW, Johnson DE. Clear cell cribriform hyperplasia of prostate. Report of 10 cases. Am J Surg Pathol 1986 ; 10(10):665-71.

http://pathologyoutlines.com/prostate.html#clearcellcribhyper



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.