» PROSTATE Adénose sclérosante

Adénose sclérosante


Adénose sclérosante Archives 1987 ;111:363, AJSP 1992 ;16:383, AJSP 1991 ;15:1171, AJSP 1991 ;15:660 : se voit dans environ 2% des résections transurétrales ou prostatectomies sous forme d’un ou de plusieurs foyers millimétriques. Ressemble beaucoup à l’adénose sclérosante du sein associant une adénose avec de petites glandes bien formées, +/- irrégulières arborisées ou non, désorganisées, avec possibilité de travées ou de cellules isolées dans un stroma fibreux ou fusocellulaire, souvent myxoïde. La lésion est bien limitée, hypercellulaire, les glandes et acini peuvent présenter des mucosécrétions intraluminales voire des cristalloïdes. Elles sont entourées par une membrane basale hyalinisée épaissie avec un revêtement cubique et aplati et focalement des cellules basales interposées entre la membrane basale et les cellules sécrétoires. Parfois le cytoplasme est vacuolé ce qui peut faire évoquer une tumeur adénomatoïde ou des cellules en bague à chaton. Absence d’atypie significative dans les acini ou le stroma. Possibilité cependant de nucléole de petite taille dans environ 30% des cas. La caractéristique de cette lésion est la positivité des cellules basales à la PS100 et à l’actine ce qui confirme leur origine myoépithéliale.

Le stroma est abondant, conjonctif (fibroblastes), pauvre en muscle lisse parfois riche en mucines.

Images histologiques  : actine, S100, #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9,

Positivité de  : cellules glandulaires - cytokératine, PSA, PAP ; cellules basales – CK haut PM, actine, S100

Le diagnostic différentiel se pose essentiellement avec l’adénocarcinome du fait de la pseudo-infiltration du stroma cellulaire, de la possibilité de mucosécrétion ou de cristalloïdes dans certains cas. Cette lésion est cependant bien limitée, associée à des territoires d’adénose avec une membrane basale hyaline périglandulaire et un marquage tout à fait particulier des cellules basales de type myoépithélial (S100 +, actine lisse +, 34βE12 +(couche continue ou non)) qui ne se voient pas dans l’adénocarcinome (1), absence de macronucléole(2 ;3).

http://www.pathologyoutlines.com/topic/prostatesclerosingadenosis.html

 

 

 

Reference List

 

 (1) Jones EC, Clement PB, Young RH. Sclerosing adenosis of the prostate gland. A clinicopathological and immunohistochemical study of 11 cases. Am J Surg Pathol 1991 ; 15(12):1171-1180.

 (2) Sakamoto N, Tsuneyoshi M, Enjoji M. Sclerosing adenosis of the prostate. Histopathologic and immunohistochemical analysis. Am J Surg Pathol 1991 ; 15(7):660-667.

 (3) Young RH, Clement PB. Sclerosing adenosis of the prostate. Arch Pathol Lab Med 1987 ; 111(4):363-366.

 

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.