» PROSTATE Sarcomes divers

Sarcomes divers


Malignes (53,153) : Rares, <0,3% des tumeurs de la prostate, le plus souvent avant 20 ans après 50 ans. La tumeur est fréquemment volumineuse avec un point de départ qui est souvent difficile à déterminer.

On a décrit chez l’adulte des fibrosarcomes, des histiocytofibromes fibreux malins image1, des synovialosarcomes (140) et d’autres sarcomes (Angiosarcomesimage1,ostéosarcomes,, chondrosarcomes, MPNST), mais ils sont très peu fréquents (133) ainsi que des variantes de faible grade appelées prolifération du stroma prostatique de potentiel malin incertain (STUMP) avec ou sans cellules atypiques, avec ou sans glandes bénignes.
Le sarcome stromal (0.1 – 0.2% des tumeurs malignes de prostate, de 25 à 86 ans) peut prendre l’aspect d’une tumeur phyllode, avec un stroma manifestement malin (cellularité accrue, mitoses, polymorphisme, chez l’enfant c’est un rhabdomyosarcome Images histologiques : #0, #1, #2), moitié des cas avant 50 ans. Peut coexister avec un STUMP.
Immunohistochimie : CD 34 +, RP + (53), parfois RE +, actine –
http://emedicine.medscape.com/article/1743611-overview#showall
Immunohistochimie : Positivité de : vimentine, RP, actine, CD34, parfois RE +. CD117 -.

href="http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3019592/figure/F3/">Images histologiques : #0, #1, #2

A noter une association fréquente STUMP-adénocarcinome (153<a http://emedicine.medscape.com/article/1611918-overview Les sarcomes de bas grade sont localement agressifs (atteinte des vésicules séminales et extension extraprostatique, mais pas de vessie/rectum, pas de métastases). Ceux de haut grade sont agressifs avec extension aux organes adjacents, invasion vasculaire

href="http://www.gfmer.ch/selected_images_v2/detail_list.php?cat1=13&cat2=122&cat3=1017&cat4=3&stype=n">Angiosarcome
Maladies hématologiques : rares (0,6%) (161) avec une clinique de prostatisme, parfois de rencontre sur ganglion pelvien Archives 2003 ;127:567. Toutes les formes de lymphomes y compris la maladie de Hodgkin ont été décrites avec un âge moyen de 62 à 66 ans, 1/3 sont primitifs, 2/3 sont secondaires à un lymphome préexistant. Tous les types histologiques ont été décrits (162), le diagnostic est souvent difficile ave confusion possible avec une prostatite chronique. La LLC est la forme la moins rare.
Critères de lymphome prostatique primitif : prostatisme, la prostate est le site prédominant, absence d’atteinte de : foie, rate, ganglions dans le mois qui suit.
Si lymphome secondaire surtout DLBCL.
Le diagnostic différentiel de la LLC est l’inflammation chronique (population + hétérogène – étendue que le lymphome, surtout périglandulaire.
Le diagnostic différentiel de la DLBCL est le carcinome peu différencié qui est CD45 -, CK +, le prostatite granulomateuse qui est CD45 +, mais avec peu d’atypies et CD68 +.

La prostate peut aussi être le siège de localisations secondaires de syndromes myéloprolifératifs, myélodysplasiques ou de leucémies aiguës myéloïdes ou lymphoïdes (163). Images histologiques : DLBCL : #0, #1, lymphome MALT, lymphome manteau, LLC.

 
(53) Eble JN, Sauter G, Epstein JI, Sesterhenn IA. Tumours of the urinary system and male genital organs. Lyon : IARC press, 2004. (133) Gaudin PB, Rosai J, Epstein JI. Sarcomas and related proliferative lesions of specialized prostatic stroma : a clinicopathologic study of 22 cases [see comments]. Am J Surg Pathol 1998 ; 22(2):148-162 (137) Waring PM, Newland RC. Prostatic embryonal rhabdomyosarcoma in adults. A clinicopathologic review. Cancer 1992 ; 69(3):755-762. (138) Cheville JC, Dundore PA, Nascimento AG, Meneses M, Kleer E, Farrow GM et al. Leiomyosarcoma of the prostate. Report of 23 cases. Cancer 1995 ; 76(8):1422-1427. (139) Mottola A, Selli C, Carini M, Natali A, Gambacorta G. Leiomyosarcoma of the prostate. Eur Urol 1985 ; 11(2):131-133. (140) Iwasaki H, Ishiguro M, Ohjimi Y, Ikegami H, Takeuchi T, Kikuchi M et al. Synovial sarcoma of the prostate with t(X ;18)(p11.2 ;q11.2). Am J Surg Pathol 1999 ; 23(2):220-226. (153) Herawi M, Epstein JI. Specialized stromal tumors of the prostate : a clinicopathologic study of 50 cases. Am J Surg Pathol 2006 ; 30(6):694-704. (161) Chu PG, Huang Q, Weiss LM. Incidental and concurrent malignant lymphomas discovered at the time of prostatectomy and prostate biopsy : a study of 29 cases. Am J Surg Pathol 2005 ; 29(5):693-699. (162) Bostwick DG, Iczkowski KA, Amin MB, Discigil G, Osborne B. Malignant lymphoma involving the prostate : report of 62 cases. Cancer 1998 ; 83(4):732-738.
(163) Quien ET, Wallach B, Sandhaus L, Kidd P, Strair R, Saidi P. Primary extramedullary leukemia of the prostate : case report and review of the literature. Am J Hematol 1996 ; 53(4):267-271.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.