» PROSTATE Adénocarcinome canalaire

Adénocarcinome canalaire


- canalaire (ex endométrioïde) (51 ;91) AJSP 1999 ;23:1471, AJSP 1985 ;9:595, AJSP 1997 ;21:435 : une différenciation de ce type peut se voir dans 1 à 13% (92) des cancers de la prostate, moins de 1% si pur (moyenne de 60 ans (49-69 ans)). Il se développe dans les canaux péri-urétraux, il peut former une lésion exophytique à l'intérieur de la lumière de l'urètre autour du veru montanum avec une symptomatologie d'obstruction et/ou hématurie, il est souvent sous estimé au TR, le PSA est normal ou bas.Il est fortement corrélé à une extension extraprostatique Hum Pathol. 2010 Feb ;41(2):281-5. Il peut se développer au niveau des canaux plus périphériques (dans ce cas visible sur biopsies)
Macroscopie : lésion papillaire ou polypoïde de l’urètre, ceux périphériques ont un aspect ferme blanc comme la forme classique.
Histologie  : l’architecture est papillaire ou cribriforme ou solide, avec stroma desmoplasique focalement, grandes glandes, souvent adossées, d’architecture cribriforme et des lumières allongées en fentes. Les cellules sont cylindriques hautes à cytoplasme amphophile abondant, pseudostratifiées ou en monocouche, atypies très variables : peu à très marquées, comédonécrose possible. Les atypies sont très variables d'un cas à l'autre, minimes à marquées.
Cette forme est souvent associée à une forme typique acinaire, cette composante n’est pas gradée. Cette composante peut poser un problème de diagnostic différentiel avec une PIN.
Diagnostic différentiel : Les PIN de haut grade (score 6 (3+3)) sont des glandes simples à architecture plane ou en touffes, avec des cellules cylindriques hautes, atypiques, noyau basal et cytoplasme amphophile. Il n'y a ni pléomorphisme sévère / nécrose / zones solides / cribriformes ni franges papillaires. Les cellules basales expriment la p63 et les CK de haut poids moléculaire (attention les PIN de haut grade ont parfois peu de cellules basales). Dans l'adénocarcinome canalaire (score 8 (4+4)) : glandes + nombreuses, entassées, ectasiées en bordure, avec architecture plane prédominante et nucléoles nets plus rares. Absence de cellules basales dans de nombreuses glandes atypiques en immunohistochimie.
Adénocarcinome colo-rectal : s’il infiltre la prostate il peut se présenter comme une prolifération de glandes dilatées d'architecture complexe, cribriforme mais moins papillaire.
Immunohistochimie négativité avec PSA et PSAP, positivité avec CK20, CDX2 qui sont négatifs dans l'adénocarcinome ductal
Possibilité d’extension pagétoïde dans l’urètre. Images : image3, image4, image5, #0, #1, #2, #3
Le CIS canalaire prostatique (stade évolué de progression tumorale avec diffusion intracanalaire) correspond à de volumineux acini / canaux prostatiques remplis par des cellules épithéliales malignes avec persistance des cellules basales, d’architecture solide / cribriforme dense / cribriforme lâche / micropapillaire, avec soit de nettes atypies nucléaires (noyaux volumineux, souvent 6 fois plus gros que les noyaux des cellules prostatiques normales, cellules pléomorphes avec nombreuses mitoses) soit une comédonécrose non-focale. L’in situ (Lumières cribriformes petites et arrondies, cellules cubiques, touffes micropapillaires sans axe fibro-vasculaire, cellules basales toujours présentes) se différencie de l’infiltrant canalaire (Lumières cribriformes avec fentes volumineuses, cellules cylindriques hautes, franges papillaires avec axes fibro-vasculaires, cellules basales habituellement absentes). Il est présent dans 10% des adénocarcinomes prostatiques < 2 cm, 28% des adénocarcinomes entre 2 et 4 cm et 47% des adénocarcinomes > 4 cm. DFS à 5 ans du carcinome prostatique de 78% sans adénocarcinome intraductal associé et de 65% si adénocarcinome intraductal associé. Le marquage immunohistochimique avec ­p63 est d'interprétation difficile. Les cellules basales peuvent être positives de façon continue, mais la positivité est fréquemment focale et discontinue voire quasi-inexistante.
Souvent associé à du carcinome de haut grade avec volume tumoral important, la présence d'engainements périnerveux, une extension extra-prostatique, des berges d'exérèse chirurgicales souvent positives et une infiltration fréquente des vésicules séminales. Nécessité de traitement agressif (prostatectomie radicale).
Le CIS canalaire cribriforme (Canaux prostatiques ramifiés à contours arrondis limités, présence de cellules basales) se différencie de l’adénocarcinome acineux cribriforme (Canaux prostatiques non ramifiés à contours irréguliers, infiltrants, absence de cellules basales)
Immunohistochimie : PSA +, PSAP +, CK haut PM -.
Diagnostic différentiel : PIN de haut grade qui peut présenter une architecture papillaire/cribriforme, le Ki67 est plus élevé dans l’adénocarcinome (33% vs 6% pour PIN) (91).
Pronostic : Ce sont le plus souvent des tumeurs à un stade avancé donc de mauvais pronostic (31 ;93), à noter un risque augmenté de métastases testiculaires ou péniennes (94) , extension extraprostatique fréquente (73%) (92).

(31) Epstein JI, Murphy WM. diseases of the prostate gland and seminal vesicles. In : Murphy WM, ed. Urological pathology. 2nd ed. Philadelphia : Saunders ; 1997. p. 148-241.
(51) Eble JN, Sauter G, Epstein JI, Sesterhenn IA. Tumours of the urinary system and male genital organs. Lyon : IARC press, 2004.
(91) Rioux-Leclercq N, Leray E, Patard JJ, Lobel B, Guille F, Jouan F et al. The utility of Ki-67 expression in the differential diagnosis of prostatic intraepithelial neoplasia and ductal adenocarcinoma. Hum Pathol 2005 ; 36(5):531-535.
(93) Bock BJ, Bostwick DG. Does prostatic ductal adenocarcinoma exist ? Am J Surg Pathol 1999 ; 23(7):781-785.
(94) Tu SM, Reyes A, Maa A, Bhowmick D, Pisters LL, Pettaway CA et al. Prostate carcinoma with testicular or penile metastases. Clinical, pathologic, and immunohistochemical features. Cancer 2002 ; 94(10):2610-2617.
http://www.pathologyoutlines.com/topic/prostateprostaticduct.html



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.