» TESTICULE INVOLUTION TUMORALE SPONTANEE (REGRESSION SPONTANEE)

INVOLUTION TUMORALE SPONTANEE (REGRESSION SPONTANEE)


Tumeurs testiculaires involuées (régression spontanée) :
Macroscopie : zone cicatricielle mal limitée avec parfois kyste ou cartilage.
Dans certains cas de tumeur à cellules germinales extra gonadiques on retrouve dans les testicules de petites lésions cicatricielles constituées de tissu collagénique acellulaire parfois lâche avec des restes fantomatiques de tubes séminifères et des dépôts d’hémosidérine avec de rares plasmocytes et mastocytes. Cette cicatrice est le plus souvent située près du rete-testis, avec des dépôts nettement délimités, arrondis ou ovalaires, séparés par une membrane basale et du tissu cicatriciel.
Dans certains cas on peut observer des cellules néoplasiques viables dans les tubes associés aux corps hématoxyliques, par exemple des petits foyers de séminome, un autre élément qui est observé fréquemment dans le voisinage des cicatrices est constitué d’éléments tératomateux, de kystes épithéliaux muqueux ou non muqueux avec ou sans musculeuse. Une tumeur testiculaire occulte est plus probable en situation rétropéritonéale qu’en situation médiastinale où l’on note plus fréquemment un primitif extragonadique (77).

(77) Ulbright TM, Amin MB, Young RH. regression of testicular germ cell tumors. In : Rosai J, Sobin LH, editors. Tumors of the testis, adnexa, spermatic cord, and scotum. Washington DC : Armed forces institute of pathology, 1999 : 181-184.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.