» TESTICULE HYPERPLASIE A CELLULES DE LEYDIG

HYPERPLASIE A CELLULES DE LEYDIG


Hyperplasie des cellules de Leydig (51)
En cas d’augmentation des LH (précocité centrale, syndrome d’insensibilité aux androgènes) ou d’augmentation des HCG d’origine tumorale, rarement en cas de thyrotoxicose ou précocité sexuelle indépendante des gonadotropines, en cas d’atrophie du parenchyme testiculaire il est difficile de différencier une pseudohyperplasie d’une vraie hyperplasie.
Imagerie :
Macroscopie : Rarement visible sous forme de petits points jaunes ou bruns.
Histologie : agrégats ou nodules de cellules de Leydig n'effaçant pas les tubes séminifères sous-jacents, pouvant en cas d'atrophie s'observer dans les tubes séminifères, parfois les cellules de Leydig se voient dans les tissus paratesticulaires (albuginée, cordon spermatique) y compris en situation périnerveuse ce qui ne doit pas faire évoquer la malignité.
 
 
 
 
51 Ulbright TM, Amin MB, Young RH. Tumor-like lesions of testis ; paratestis, and spermatic cord. In : Rosai J, Sobin LH, eds. Tumors of the testis, adnexa, spermatic cord, and scotum. Washington DC : Armed forces institute of pathology ; 1999. p. 291-342.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.