» TESTICULE LESION TESTICULAIRE DU SYNDROME ADRENOGENITAL

LESION TESTICULAIRE DU SYNDROME ADRENOGENITAL


Syndrome adrénogénital (114) Archives 2000 ;124:785
Surtout si déficit en 21 hydroxylase, l’atteinte testiculaire est fréquemment bilatérale, on note une augmentation d’ACTH, androstènedione et 17 hydroxy progestérone ainsi que des 17 cétostéroïdes urinaires, les lésions croissent sous ACTH et diminuent après suppression de l’ACTH.
Macroscopie : lésion parfois volumineuse jusqu’à 10 cm, originaire du hile, s’étendant au parenchyme, à la coupe multiples nodules brun foncés. image1
Histologie  : croissance diffuse ou nodulaire de cellules pseudo Leydig de grande taille à cytoplasme abondant éosinophile riche en lipochromes, pas de cristaux de Reinke, possibilité d’atypies nucléaires, mitoses rares.
Diagnostic différentiel : T à cellules de leydig, mais dans l’hyperplasie la lésion est multifocale, bilatérale de teinte plus sombre, avec richesse en lipochromes et pas de cristaux de Reinke.

Ulbright TM, Amin MB, Young RH. Tumor-like lesions of testis ; paratestis, and spermatic cord. In : Rosai J, Sobin LH, eds. Tumors of the testis, adnexa, spermatic cord, and scotum. Washington DC : Armed forces institute of pathology ; 1999. p. 291-342.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.