» TESTICULE Tumeur adénomatoïde

Tumeur adénomatoïde


Tumeur adénomatoïde (1) Hum Path 1981 ;12:360 : est la tumeur bénigne la plus fréquente des annexes testiculaires (30% des cas, les autres sont : léiomyome, cystadénome séreux non papillaire, hémangiome caverneux, progo Tumeur adénomatoïde nome mélanotique), survient à tout âge mais est rare chez l’enfant, surtout dans l’épididyme mais peut se voir aussi au niveau de l’albuginée ou du cordon spermatique.
Clinique : survient durant 3ème à 5ème décennie, petite masse intrascrotale solide qui se ne se transillumine pas, asymptomatique, toujours bénin.
Imagerie : bien limité, rond, hypo-échogène et homogène, développé sur l’épididyme.
Macroscopie : En règle unilatérale isolée de moins de 5 cm (en règle < 2 cm), rond ou ovale, bien limité, parfois en plaque mal limitée blanc ou blanc- gris luisant, au pôle < de lépididyme, sinon vaginale, cordon spermatique.

image1, #2

Histologie : tubules kystiques, ronds ou ovales, en fentes, avec cordons et amas de cellules ou des cellules isolées avec de grosses vacuoles intracellulaires. Les cellules sont aplaties à cylindriques avec un cytoplasme éosinophile dense ou vacuolé (abondant non vacuolé quant il existe un agencement en cordons ou nids, endothéliforme quand aspect angiomatoïde). Les vacuoles sont de taille très variable et sont à l’origine des lumières. Le stroma est abondant, fibreux voire hyalinisé, possibilité de muscle lisse qui peut prédominer, voire d’infiltrat lymphoïde. Formes solide (plexiforme) : cordons solides de cellules épithéliales à cytoplasme abondant, éosinophile ; forme kystique : rare, avec de grandes cavités séparés par des septa fibreux, bordés e cellules cubiques à aplaties.

Les formes infarcies se traduisent par une nécrose centrale avec des cellules momifiées entourées par du tissu réactionnel. Cette lésion pose des problèmes de diagnostic différentiel avec une lésion maligne du fait de la mauvaise limitation, caractère pseudo-infiltrant ou des atypies dans le tissu réactionnel de voisinage (2).

Histologie  : #0, #4, #1 ; #2 ; #3 ; AE1/AE3, emedecine, autres images : #0, #1, #2, #3, #4, #5,
Immunohistochimie  : Forte positivité à la CK (3-5) et Ac suivants , AE1/AE3, CAM 5.2, CK5/6, CK7, EMA, calrétinine, thrombomoduline, négativité de  : ACE, OCT3/4, Sox-2, AFP, PLAP, CD117, CD30, CD31, CD34, ACE, HMB45, FVIII, MOC31/BerEP4, B72.3, CD15, UEA1
Diagnostic différentiel :
Ils sont nombreux vus les aspects très différents peut prendre la tumeur adénomatoïde.
- mésothéliome malin, la lésion est cependant diffuse parfois biphasique avec une immunohistochimie particulière
- YST, mais AFP +, rare en paratesticulaire.
- adénocarcinome métastatique (en bague à chaton) mais mucine beaucoup plus abondante selon l’origine positivité de : ACE, PSA, MOC31/BerEP4, CD15.
- hémangiome épithélioïde, les cellules sont plus dodues, l’immunohistochimie permet le diagnostic
- tumeur à cellules de Sertoli- Leydig, si extension importante au parenchyme testiculaire et prolifération diffuse de cellules éosinophiles, il faut rechercher des vacuoles, en faveur des cellules de Leydig on aura de la lipofuchsine un cytoplasme spumeux et des cristaux de Reinke.
- Cystadénome papillaire de l’épididyme

http://www.pathologyoutlines.com/topic/testisepidadenomatoid.html

http://emedicine.medscape.com/article/1743592-overview

(1) Eble JN, Sauter G, Epstein JI, Sesterhenn IA. Tumours of the urinary system and male genital organs. Lyon : IARC press, 2004.

(2) Skinnider BF, Young RH. Infarcted adenomatoid tumor : a report of five cases of a facet of a benign neoplasm that may cause diagnostic difficulty. Am J Surg Pathol 2004 ; 28(1):77-83.

(3) Damjanov I. tumors of the testis and epididymis. In : Murphy WM, editor. Urological pathology. Philadelphia : Saunders, 1997 : 342-400.

(4) Gaudin PB, Epstein JI. diseases of the spermatic cord and paratesticular tissue. In : Murphy WM, editor. Urological pathology. Philadelphia : Saunders, 1997 : 242-276.

(5) Ulbright TM, Amin MB, Young RH. Adenomatoid tumor. In : Rosai J, Sobin LH, editors. Tumors of the testis, adnexa, spermatic cord, and scotum. Washington DC : Armed forces institute of pathology, 1999 : 243-247.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.